WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Impact de la décentralisation territoriale sur développement en RDC


par Hervé LUBUNGA MWINDULWA
Université officielle de Bukavu - Licence en droit public (Bac+5) 2007
Dans la categorie: Droit et Sciences Politiques > Droit Public
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

3 .HYPOTHESE DE TRAVAIL.

Notre hypothèse repose sur les idées que depuis son accession à l'indépendance, la R.D.C. expérimente toujours plusieurs tentatives d'organiser son administration publique et d'assurer le bien être de son peuple .En ce temps où la R.D.C. se penche vers la décentralisation pour qu'elle développe ses entités territoriales décentralisées et par là toute l'étendue du territoire national :

La gestion des intérêts locaux par les organes locaux pourrait conduire à la croissance économique des entités locales ;

La bonne gouvernance jouerait un rôle très important dans ce développement, car, nous osons croire, que si les autorités locales gèrent bien les affaires locales, il pourrait y avoir une amélioration ;

L'autonomie de gestion que la décentralisation territoriale offre aux dirigeants locaux pourrait leur donner une liberté de penser leur donnant ainsi la libre exécution de projets compatibles avec les attentes de la population locale aboutissant à au développement local et de local au national.

Au plan stratégique, on pourrait poser aussi l'opportunité des élections locales, vu l'illégitimité des autorités locales actuelles qui étaient nommées et non élues comme le veut la Décentralisation. Pour que la décentralisation influe sur le développement, il serait souhaitable que la population puisse mieux comprendre cette nouvelle approche car souvent habituée à des pratiques centralisatrices.

Au plan pratique, l'accroissement des finances des entités locales pourrait les aider à prendre en charge leurs propres problèmes.

En réalité, c'est la question de la décentralisation sur le développement qui est mise en exergue. Nous pensons en effet que la stratégie congolaise pour le développement lance un défi sérieux aux entités locales, dans la mesure où les entités locales devaient appliquer le jeu de la concurrence pour que les unes soient plus développées que les autres.

Comment les acteurs ou les autorités locaux pourront-ils défendre la Décentralisation et par quels moyens vont-ils développer leurs entités locales, à surmonter les difficultés locales et contribuer au développement national.

Notre réponse à cette question serait la bonne gouvernance, de la part des dirigeants et l'acquisition d'un sens élevé de citoyenneté, de la part des dirigés ainsi que l'acquittement de leurs devoirs vis-à-vis de l'Etat.

4.INTERET ET CHOIX DU SUJET

Plus de quatre décennies se sont écoulées (1960-2008), depuis que la R.D.C a accédé à la souveraineté internationale et, les entités administratives décentralisées ont acquis leur personnalité juridique et autonomie de gestion, cela depuis la promulgation de la loi du 31 juillet 2008 sur la décentralisation. La politique administrative adoptée, n'a pas engendré le développement des entités territoriales décentralisées sur le plan économique, social, politique et moral escompté. Au contraire, la pauvreté s'est aggravée en R.D.C. au point qu'aujourd'hui, l'éradication de ce fléau est devenue une situation d'urgence dans la politique nationale comme on peut le lire dans le Document des Stratégies de la Croissance et de la réduction de la pauvreté (D.S.C.R.P.)en R.D.C.

Le sujet nous a intéressé pour qu'à travers son traitement, nous puissions comprendre des nouvelles notions tels que la Décentralisation territoriale, le Développement, la bonne gouvernance, mais mieux encore mettre en pratique le savoir-faire et le faire savoir appris tout au long de notre cursus universitaire. De plus, tout intellectuel est tenu, ne fut-ce que de s'informer au rapport existant entre le Développement et la Décentralisation tant il est vrai que cette question est à plus d'un titre d'un intérêt social certain, qu'à cette ère où la Décentralisation est privilégiée par les Organisations internationales du système onusien, la R.D.C. et ses entités locales sont conscientes, c'est nous qui le soulignons, que son développement ne passera que par une stratégie commune qu'est la Décentralisation.

Enfin, il présente aussi un intérêt particulier pour nous, juristes appelés à comprendre notre tâche dans la stratégie de développement au niveau de la base, de mieux comprendre les nouveaux enjeux de l'organisation administrative et le défi qu'on doit vaincre. Il aidera les non-initiés en la matière de saisir les relations des entités locales entre elles, et, les entités locales et le gouvernement central et même la province où celle-ci est au centre des débats actuels.

précédent sommaire suivant