WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le processus de création dans le milieu du Cirque nouveau

( Télécharger le fichier original )
par Angélique Reculeau
Université Bordeaux 3 Michel de Montaigne - DUT carrières sociales 2011
  

précédent sommaire suivant

c- Anzieu : Les 5 phases du travail créateur

- Anzieu dans Le corps de l'oeuvre relève quant à lui cinq phases du travail créateur :

1- « Le saisissement créateur »

C'est à dire que Devenir créateur, c'est laisser se produire, au moment opportun d'une crise intérieure, une dissociation ou une régression, partielle, brusque et profonde : c'est l'état de saisissement qui est partiel et temporaire.

2- « La prise de conscience de représentation psychiques inconscientes. »

Cet à dire que c'est la lumière de la conscience, qui exerce une remontée vers le préconscient22.

3- « Instituer, élir un code » c'est à dire un mode de pratique et lui faire prendre corps.

4- « La composition proprement dite » consistant à faire prendre corps à la composition de l'oeuvre.

5- « Produire l'oeuvre au dehors » : Déclarer l'oeuvre terminée, la détacher de soi, l'exposer à un public, affronter les jugements, les critiques...

A noter : Le travail créateur peut ne pas dépasser les trois premières phases. Il peut aussi y avoir des retours à une phase antérieure et l'ensemble du processus devra être parcouru plusieurs fois par le créateur avant que son oeuvre ne soit achevée.

22 Dans la métapsychologie de Sigmund Freud, le préconscient désigne une instance équivalente à la mémoire.

d- Winnicott et la notion d'espace potentiel

Le psychanalyste défini la créativité comme étant le « faire qui dérive de l'être », pour qu'une personne puisse créer elle doit exister et sentir qu'elle existe. Elle montre que celui qui crée est vivant. En effet dans toute situation il y a toujours moyen pour une personne de vivre créativement sans forcement avoir de talent particulier. La créativité serait selon cet auteur une conservation d'une partie de l'expérience de la première enfance qui est la capacité de créer le monde. En effet si la mère est suffisamment bonne (s'adapte à ses besoins) et ai dans de bonne conditions ambiantes (sécurité, protection), le potentiel créatif de l'être humain va pouvoir se développer. « A la première tétée le bébé est prêt à créer et la mère lui rend possible l'illusion que son sein a été crée par une impulsion originaire de son besoin. » . La créativité serait donc la capacité de moyenner l'expérience par l'illusion et de considérer qu'il vaut la peine de vivre la vie. L'objet transitionnel ferait partie du processus mental à la créativité et serait solution à l'angoisse lorsqu'il s'aperçoit qu'il y a un espace physique et temporel entre lui et sa mère. Cet espace appelé espace potentiel serait dès lors rempli par la création afin d'inventer quelque chose, de créer pour ne pas souffrir.23

Winnicott dans « Jeu et réalité », utilise le concept d'espace potentiel, ou dénommé encore espace transitionnel et aussi espace de création comme étant un lieu de création où s'y trouverait une aire intermédiaire d'expérience qui est un lieu d'où naît l'expérience culturelle permettant l'expression de ce qui n'est ni au dehors, ni au dedans, à la limite du dehors et du dedans. Le jeu libre et l'activité créatrice s'y déploieraient alors.

« La place où se situe l'expérience culturelle est l'espace potentiel entre un individu et son environnement. On peut en dire autant du jeu. L'expérience culturelle commence avec un mode de vie créatif qui se manifeste d'abord dans le jeux.24 »

La capacité a créer cette aire intermédiaire d'expérience servirait donc à accepter la réalité
par l'intermédiaire du jeu. Ce dernier posséderait donc une fonction thérapeutique et
donnerait sens à la vie car il se situe entre la réalité intérieure et la réalité extérieure, il est

23 DA SILVA Nilce, Winnicott et Vygostsk : un dialogue possible au moyen de la « créativité » sur le « jeu » dans la construction des savoirs individuels, p. 2.

24 WINNICOTT Donald W., Jeu et réalité, p. 139.

donc indispensable à la vie psychique, le jeu permet donc d'imaginer un nouveau monde et d'enrichir la réalité.

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie