WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La lutte contre le blanchiment d'argent dans le système économique et financier en Afrique: analyse critique des procédures existantes et propositions d'axes d'améliorations

( Télécharger le fichier original )
par Jean- Yves ANGRA
Institut national polytechnique de Yamoussoukro  - BAC+5 en finances- comptabilité  2009
  

précédent sommaire suivant

III-2: Les effets de distorsion et l'instabilité économique

Sur le plan macro-économique, l'importance des flux en jeu inquiète les experts qui commencent a en mesurer les effets néfastes sur l'ensemble de l'économie mondiale.

La confiscation des revenus criminels nuit a la répartition normale des richesses et donc a la croissance mondiale. Par ailleurs, l'afflux d'argent "sale" peut, localement, déstabiliser un marché, voire une économie. Il est indéniable que les activités criminelles, difficiles a mesurer, faussent les statistiques économiques disponibles et empêchent tout diagnostic précoce d'une crise en germe. Une variation de la demande d'une monnaie nationale, par exemple, a des effets sur le taux de change et les taux d'intérêts; si l'origine en est un mouvement de capitaux dü au blanchiment d'argent, il n'apparaItra pourtant pas dans les statistiques. Enfin, l'argent "sale" présente un risque pour le fonctionnement efficient des marchés dans la mesure oü les déplacements de capitaux se font hors de toute logique économique: ceux qui veulent blanchir de l'argent recherchent non pas le meilleur rendement, mais le meilleur compromis entre sécurité du recyclage des fonds et objectif de rentabilité de l'opération. Les plus pessimistes soulignent le danger, encore théorique, de voir une coalition d'intérêts criminels s'attacher a déstabiliser une économie nationale, par exemple parce que les mesures mises en place par le gouvernement du pays pour lutter contre les trafics illicites seront jugées dérangeantes. En d'autres termes, les blanchisseurs d'argent se préoccupent non pas d'obtenir un bon rendement de leurs investissements, mais de protéger leurs gains. C'est pourquoi ils << investissent >> leurs fonds dans des activités qui ne sont pas nécessairement rentables pour le pays dans lequel se trouvent ces fonds. En outre, dans la mesure oü le blanchiment et la délinquance financière privilégient des investissements de faible qualité qui masquent leurs gains, au détriment d'investissements judicieux, la croissance économique du pays risque d'en souffrir.

Ainsi, dans certains pays, des secteurs entiers comme le bâtiment et l'hOtellerie sont financés, non pas en réponse a la demande, mais en fonction des intérêts a court terme des blanchisseurs de capitaux. Quand ces secteurs cessent d'intéresser les blanchisseurs de capitaux, ces derniers les abandonnent, causant ainsi leur effondrement. Cette situation engendre des pertes énormes pour les Etats, et compromet sérieusement les politiques de développement économique, en particulier s'il s'agit de pays pauvres. Concrètement, au cours des dernières années, plusieurs crises financières majeures ont ébranlé l'économie internationale: le Mexique en décembre 1994, puis la ThaIlande a

l'été 1997, avec des conséquences en cascade sur toutes leurs sous-régions respectives d'abord, et sur l'économie mondiale ensuite. Puis, dans le début des années 90, le système bancaire japonais au bord de la faillite a fait trembler les marchés financiers et imposé une remise en question majeure de la sphère financière nippone. Il serait certes abusif de prétendre que les crises mexicaine et asiatique ont pour origine unique le blanchiment d'argent: on connaIt les causes structurelles et conjoncturelles qui ont conduit a l'effondrement du peso10 en 1994 et du baht 11en 1997. Néanmoins, on ne peut ignorer non plus que ces deux pays jouent un rOle régional pivot dans le narcotrafic et le blanchiment d'argent.

Toutefois, toutes les conséquences économiques de ce phénomène ne sauraient exister sans un corollaire au plan social.

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie