WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Interactions et ancrage territorial des industries créatives: le cas de la Belle-de-Mai à  Marseille


par hélène sEVERIN
Université Aix-Marseille - Master 2 géographie du développement 2015
  

précédent sommaire suivant

c) Les limites du cluster et du secteur créatif

Le terme de cluster créatif est passé à celui de territoire de la culture et de la création. Ce rapport fort entre territoire et cluster est notamment dû à la théorie de Richard FLORIDA selon laquelle parce qu'il y a des créatifs sur un territoire, alors ce dernier est créatif. Mais si le cluster n'est pas suffisant à développer un projet de territoire ? Pour qu'il y ait projet de territoire, il faut qu'une ressource économique (par exemple la créativité) soit déclenchée par des acteurs au sein d'un territoire. Lorsqu'un cluster se développe sur un territoire, certes son attractivité profite à la ville, mais ne profite pas forcement au territoire local sur lequel il est.

De plus, le cluster est un espace où s'inventent de nouvelles formes de précarité dans l'emploi15(*). Dans un territoire créatif, la part des diplômés est plus importante, et donc l'emploi n'est pas accessible aux habitants du territoire. Si l'on suit la théorie de FLORIDA selon laquelle la ville doit faire venir les créatifs, on peut comprendre que la ville doit attirer de l'emploi et non en créer. L'enjeu est surtout de donner un sens à son territoire par la créativité, et non pas de le régénérer. Le secteur créatif est également un secteur très fragilisant pour les individus. Les réseaux personnels sont importants, il y a une incertitude des ressources, une flexibilité horaire obligatoire, une individualisation, une généralisation des formes d'emplois atypiques, une fragilisation des statuts.

En fin de compte, le cluster créatif participe bien à l'attractivité de la ville. En dehors de ça, il est plutôt désavantageux pour les salariés. Il ne participe pas systématiquement au développement du territoire local sur lequel il est présent. Ce n'est pas lui qui va permettre le projet de territoire. Finalement, le cluster est sur un territoire, mais parfois, il n'y a pas de raison légitime si ce n'est le rayonnement de la ville.

* 15 VIVANT Elsa, 2009,Qu'est-ce que la ville créative ?, Presses universitaires de France, coll. « La ville en débat », 89 p., EAN : 9782130578833.

précédent sommaire suivant