WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Intelligence economique et stratégie d'entreprise


par Pierrick MILANDOU
Montpellier Business School - Master Marketing 2014
  

précédent sommaire suivant

C)Etablissement d'un cahier des charges : Officialisation de l'intelligence économique

Afin d'officialiser la mise en place d'un système d'intelligence économique et de veille informationnelle, il convient de créer et de diffuser un cahier des charges afin de définir les responsabilités de chacun ainsi que les limites des possibilités d'actions des différents acteurs du système. Le cahier des charges mentionnera également les tâches à accomplir afin de mettre en place le système de veille informationnelle et d'intelligence économique.

D) Le plan de recherche

Ceci nous amène à la définition d'un plan de recherche. Le plan de recherche vise à rassembler l'ensemble des besoins recueillis auprès de l'équipe pour les poser sous formes de questions (Cf. p.8). Ces questions doivent avoir un caractère d'importance toute particulière pour bien représenter les besoins des demandeurs en informations, afin que l'on puisse y répondre rapidement et de manière pertinente.

E) Définir les besoins utilisateurs

1) Praticité du logiciel

Il semble ensuite opportun de définir les besoins utilisateurs du logiciel de veille afin de faciliter son utilisation et de maximiser la rentabilité du système. Le besoin utilisateur peut être par exemple la manière d'utiliser l'outil : dans un grand groupe comme Thales, est-il possible de faciliter l'accès du veilleur à son propre Dashboard ? Comment sera présenté le « Dashboard » ou tableau de bord de l'utilisateur ? Comment va t'on visualiser le nombre d'articles collectés quotidiennement ou hebdomadairement par le logiciel de veille ? Y a t'il des possibilités de collecter un article intéressant sans passer par le logiciel de veille ? De manière générale, effectuer une veille informationnelle est assez chronophage, il est donc essentiel de simplifier l'utilisation au maximum afin de gagner du temps. Mais également afin de faciliter le paramétrage du logiciel de veille. Les veilleurs ont en général une utilisation quotidienne du logiciel de veille. Et la première chose que l'on fait le matin en arrivant est de regarder ses mails. Il serait donc opportun que le logiciel de veille envoie un mail sur notre boite mail avec un résumé statistique du nombre d'articles collectés le jour précédent afin d'avoir directement un aperçu rapide de la situation.

2) La classement de l`information

Comment va t'on classer l'information ? A t-on la possibilité de créer des dossier pour ranger les informations ?Va t-il y avoir des résumés d'articles directement établis par le logiciel ? Combien de caractères seront permis dans le résumé de l'article ? Est il possible de mettre en place des raccourcis afin de classer l'information rapidement ? Le classement et l'organisation des informations ont une importance clé dans un système de veille et d'intelligence économique. C'est cela qui va permettre de donner un sens global aux informations que l'on a collecté, et qui restera dans le cadre de la stratégie établie auparavant. Pour autant cette étape du processus de veille ne doit pas être trop chronophage. Bien qu'elle ait une grande importance, ce n'est pas cela qui apportera la plus grande valeur ajoutée.

L'option qui permet de visualiser le titre de l'article ainsi que le début est un atout non négligeable. Cela permet de juger rapidement de la pertinence de l'article, et de faire une pré-sélection de ceux qui semblent intéressants. Ceci est permis par le logiciel Digimind. Cependant, il serait plus pratique d'augmenter la longueur du texte visualisable grâce à cette option. Ceci afin saisir un peu plus la substance de l'article être sûr de ne pas manquer une information intéressante ( Cf. Annexe 1).

3) Pertinence des informations crawlées

Le logiciel va t'il être suffisamment performant au niveau de l'algorithme afin de pouvoir ressortir si besoin des articles précédemment consultés, et ou validés par le veilleur, mais de manière pertinente ? Peut-on améliorer les équations de veille afin de limiter les redondances d'articles relevés par le Crawler ? Les équations de veilles vont elles faciliter la mise en place de la surveillance ? Combien d'agents de recherche seront nécessaires pour effectuer une veille informationnelle complète et non redondante ? Comment regrouper ces agents s'il y en a plusieurs afin d'éviter de perdre du temps en les consultant tous successivement ? Comment va t-on intégrer les différentes sources au début, et de manière continuelle par la suite ?Les équations de veille représentent les mots clés que l'on va demander au logiciel de chercher quand il Crawl le web. C'est grâce à cela que le logiciel va remonter les articles pertinents. Il se trouve que dans le nouveau logiciel de veille qui va être mis en place, les équations de veille ont un nombre de caractères limités. C'est à dire que l'on ne dispose que d'une certaine longueur pour établir cette équation de veille. Cela augmente la difficulté de l'utilisation du logiciel, car il faut créer énormément d'équations de veille pour être sûr de ne pas manquer une information importante. La faculté du logiciel à ressortir des articles précédemment sélectionnés et classés revêt aussi une grande importance. C'est grâce à cela que l'on va pouvoir faire de l'intelligence économique. Notamment en intégrant ces informations dans les documents officiels que l'on va diffuser en interne, et qui permettront d'énoncer les lignes directrices de l'orientation de l'entreprise. Les agents de recherche ne contiennent qu'une équation de veille. Cela est le cas avec le logiciel Digimind. Pour ne pas manquer d'informations, nous avons deux possibilités. La première, réévaluer la pertinence des équations de veille de manière continuelle. La deuxième, mettre en place plusieurs agents simultanément. Cette dernière solution est pratique lorsque l'on débute la veille informationnelle. Cela permet « d'agrandir l'entonnoir » afin de ne rien manquer. La première solution devrait être mise en place par la suite, afin d'optimiser les agents en fonction du besoin qui se sera précisé avec le temps.

4) Format du livrable

Quel format va prendre le livrable que l'on va diffuser en tant que newsletter (PDF, HTML, .DOCX) ? Est-il possible de diffuser la newsletter directement à travers le logiciel ou doit-on passer par les e-mails ? Qu'en est il du travail collaboratif  et du partage de l'information entre les destinataires de la newsletter? La forme que va prendre la newsletter diffusée en interne à aussi son importance. En effet, diffuser un fichier PDF est plus sécurisant car l'on sera certain que tous les destinataires auront eu la même information, et sous la même forme. Diffuser un fichier Word contient plus de risque. En effet, les destinataires peuvent le modifier et discuter entre eux d'une information erronée.

A mon sens, il est important de prendre en compte ces questions qui auront un impact direct sur la réalisation de la veille. En effet, plus la veille est efficace et rapide, plus vite l'on peut commencer l'étape d'après qui est le véritable but recherché par les entreprises, l'intelligence économique. Il faut cependant noter que la veille et l'intelligence économique sont toutes les deux continuelles.

précédent sommaire suivant