WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Avec les normes Emir et Bale 3, allons-nous vers une crise du collatéral ?

( Télécharger le fichier original )
par Anonyme
CNAM - Master finance 2012
  

précédent sommaire suivant

La réorganisation du marché

Avec MiFID II et Emir, les régulateurs encouragent la négociation des dérivés de gré à gré sur les marchés réglementés et leur compensation par les contreparties centrales. Nous avons mentionné que 80% des dérivés étaient encore négociés de gré à gré ce qui implique que ces deux marchés deviennent très prometteurs et subissent de fortes réorganisations ces derniers mois.

La concurrence sur les plateformes de négociation des dérivés

Les principales plateformes organisées spécialisées dans les dérivés sont le CME Group (Chicago Mercantile Exchange), l'Eurex (European Exchange) et le Liffe (London International Financial Futures and options Exchange).

§ Le CME group est le premier opérateur mondial du marché des dérivés23(*). S'il est connu pour sa spécialisation sur les matières premières, il est très actif dans les futures et options sur le S&P500 et sur le marché de l'eurodollar (contrats sur le Dollar-Libor 3 mois)

§ L'Eurex, qui est la filière des dérivés de la Deutsche Börse (opérant à la bourse de Francfort) est le deuxième acteur mondial dans les dérivés. Ses produits-phares sont principalement les futures sur emprunts allemands à différentes échéances (Euro-Schatz, Euro-Bobl, Euro-Bund, Euro-Buxl) qui constituent le marché de référence des taux d'intérêts à moyen et long terme de la zone euro. L'Eurex est également très actif sur les options et futures sur actions et indices.

§ Enfin, le Liffe, le troisième acteur mondial, détenu par NYSE Euronext (bourses de New-York, Paris, Londres, Amsterdam et Lisbonne) est spécialisé dans les dérivés sur taux d'intérêts à court terme (STIR, Short Term Interest Rate). Son principal produit est le contrat à terme Euribor 3 mois24(*).

En 2011, Nyse Euronext et de Deutsche Börse ont tenté de fusionner leurs activités pour former la plus grande bourse mondiale des dérivés mais la Commission Européenne a bloqué le projet en février dernier, craignant un double monopole en infraction avec les lois anti-concurrentielles : sur le marché des produits dérivés en Europe et sur le règlement-livraison au sein des chambres de compensation. Selon l'UE, le nouvel ensemble aurait contrôlé plus de 90% des dérivés cotés en Europe.

Depuis, plusieurs opérateurs boursiers américains cherchent à installer à Londres des plateformes de négociation sur les dérivés car l'activité est moins concurrentielle et donc plus rentable que les marchés actions :

§ En juin, Nasdaq OMX25(*) annonçait qu'il se lançait sur ce marché via un système multilatéral de négociation (MTF) spécialisé sur les taux d'intérêts courts et longs en euros et en livres.

§ En Août, c'était au premier acteur mondial, le CME Group, d'annoncer sa volonté de créer à Londres une bourse européenne des dérivés pour mi-2013. Celle-ci concurrencerait surtout le Liffe du fait de leur rivalité sur les futures Euribor et Dollar-Libor 3 mois ; les deux plateformes ayant de plus beaucoup de membres en commun. Le rival américain de CME Group, ICE (Intercontinental Exchange) s'est également lancé sur ce marché.

* 22 Big -Bang sur les marches de produits dérivés http://www.exoe.fr

* 23 Futures : contrats à terme négociés sur les marchés organisés

* 24 Euribor 3 mois : taux moyen auquel les principales banques l'Union Européenne se prêtent et s'empruntent des euros pour une période de 3 mois

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie