WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La radiodiffusion au cameroun de 1941 à 1990

( Télécharger le fichier original )
par Louis Marie ENAMA ATEBA
Université de Yaoundé I - Master II en Histoire des Relations Internationales 2011
  

précédent sommaire suivant

X-DIFFICULTÉS

Ce travail a connu dans ses débuts des difficultés liées à notre immaturité en matière de recherche. En effet, bien que passionné par le thème, nous avons été confronté au problème de consultation des sources. Le thème se rapportant à la radiodiffusion, les documents y relatifs étaient indisponibles dans des centres de documentation spécialisés sur l'Histoire. De ce fait, nous avons consulté des bibliothèques axées sur la communication et le journalisme (l'E.S.S.T.I.C., la C.R.T.V.). Ce qui n'a pas été chose aisée, dans la mesure où nous ne fréquentions pas assez ces milieux, dès notre entrée dans le supérieur. La deuxième difficulté à laquelle nous avons fait face était liée à l'indisponibilité de nos informateurs-clés. Ces derniers sont en effet des cadres à la C.R.T.V. ou au MIN.COM. Certainement, leurs occupations permanentes ne leur ont pas permis de nous recevoir dans les délais impartis. Cela nous a contraint à des pertes de temps.

Au cours de nos recherches, nous avons fait face au refus quasi catégorique de certains informateurs importants de nous accorder des entretiens, certainement en raison de leur souci de protéger leur statut social et de se positionner davantage au niveau professionnel, car notre thème qui s'avère sensible. Il s'agit notamment de certains cadres de la C.R.T.V. et du MIN.COM., sensés avoir une maîtrise approfondie du fonctionnement de la radio nationale et de ses impacts au lendemain de l'indépendance. À la phase finale de ce travail, nous avons été confronté aux ruptures intempestives d'électricité qui suscitaient l'endommagement de nos dispositifs électroniques. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui expliquent le retard avec lequel nous l'avons soumis à l'appréciation de nos encadreurs.

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie