WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La crise de la dette souveraine dans la zone euro (2009-2011)

( Télécharger le fichier original )
par Charbel Hatoum
Universite Antonine - Liban - Gestion des affaires - option Finance 2012
  

précédent sommaire suivant

5- Situation de l'Espagne

Le prolongement de la crise affecte ensuite l'Espagne. L'économie de l'Espagne reposait sur le secteur immobilier tout en occupant le cinquième rang parmi les pays européens.

Malgré les taux d'intérêts faibles après la constitution de la zone, l'Espagne n'a pas confronté un endettement excessif. En 2007, la dette publique représente 36,2% du PIB, le solde budgétaire 1,9% du PIB. Le pays enregistre un taux de croissance qui évolue à la hausse.

Source : Eurostat

Une croissance démographique rapide, une politique fiscale favorable, une culture nationale et un taux d'intérêt faible, sont les conditions qui ont permis un grand développement dans le secteur immobilier de pays. L'Espagne a construit 800000 logements par an entre 2005 et 2007, tandis que la demande porte sur 350000 logements par an durant la même période.

Après l'année 2008, l'économie espagnole entre dans une période de récession, une augmentation du taux de chômage et une chute de la consommation domestique.

De plus, le secteur bancaire qui a accordé 60% de ses crédits pour financer le secteur immobilier, est affecté encore dans cette crise

La dette souveraine de l'Espagne a passé de 40,2% du PIB en 2008 à 53,9% du PIB en 2009 à 61,2% en 2010. La note souveraine de l'Espagne avec la note des principaux banques dans le pays ont été dégradé par les agences de notation (entre avril et octobre 2010 les trois agences de notation ont abaissé la note souveraine de l'Espagne) et les taux obligataire à 10 ans ont augmenté depuis l'année 2009 (fin 2009 ce taux a marqué 3,96% et a la fin de l'année 2010 il a marqué 5,45%).

Le gouvernement espagnol a annoncé entre 2008 et 2010, plusieurs plans de rigueur (abaissement des salaires et des allocations sociales et augmentation du TVA...) et des plans pour relancer l'économie du pays et pour faire diminuer le taux de chômage (3.5 millions de personne au chômage en 2009).

PIB, Déficit/excédent, Dette en Espagne (en Euro)

Source : Eurostat

L'année 2011 a porté une continuité dans la politique d'austérité appliqué par le gouvernement espagnol. Les taux d'intérêt d'obligations à 10 ans, ont resté autour de 5% dans les six premiers mois de cette année ; le plus haut taux dans cette année été en aout (6,23%) alors qu'a la fin de 2011, ce taux a reculé a 5.26% en 30 décembre.

D'autre part, durant l'année 2011, la note souveraine de l'Espagne baisse. Cette note été à la fin de 2011 :

- Moody's : A1

- Standard and Poor's : AA-

- Fitch : AA-

Par rapport à la note souveraine des trois pays de crise, la Grèce et l'Irlande et le Portugal, la note souveraine de l'Espagne été la plus petite a la fin de l'année 2011 :

Pays

Moody's

Standard and Poor's

Fitch

Espagne

A1

AA-

AA-

Grèce

Ca

CC

CCC

Irlande

Ba1

BB+

BB+

Portugal

Ba2

BBB-

BB-

Source : Wikipedia

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie