pubAchetez de l'or en Suisse en ligne avec Bullion Vault


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Analyse des déterminants d'adhésion et stratégie d'intégration de la mutuelle de santé dans les habitudes de consommations des étudiants : cas de la MUNASEB


par Moussa YAMEOGO
Université Ouagadougou II - Maîtrise en Economie et Gestion des entreprises d'Economie Sociale et Solidaire 2008
Dans la categorie: Economie et Finance
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

II.2 Cadre théorique de la recherche

En s'affiliant à la mutuelle de santé, le consommateur bénéficie des services que cette dernière offre. Toutefois, le choix d'adhérer ou de ne pas adhérer à la mutuelle répond à certains comportements du consommateur. Comment et par rapport à quoi se fait le choix de la consommation d'un bien ou d'un service par le consommateur ?

Le cadre d'analyse sur lequel nous nous appuyons dans le cadre de cette étude est la théorie du consommateur et la valeur d'utilité perçue d'un bien ou un service.

II.2.1 La théorie néoclassique du consommateur

La théorie néoclassique définie un consommateur rationnel comme tout individu qui maximise sa satisfaction sous la contrainte de son revenu, toute chose égale par ailleurs. (Mc.Connell et Brue, 2005). Cette maximisation, il la valorise à travers le degré l'utilité qu'il tire de la consommation d'un bien ou un service.

Soit et deux biens constituant le panier d'un consommateur (ensemble d'un ou plusieurs biens), l'utilité qu'il tire de la consommation de ces deux biens s'écrit :

L'individu va chercher à maximiser son utilité (utilité totale) sous contrainte de son revenu en effectuant une allocation de son revenu à l'achat d'une certaine quantité des deux biens telle que :

est le revenu détenu par l'agent économique et et respectivement prix du bien et .

Par ailleurs, le taux marginal de substitution (TMS)7(*) entre les biens et est décroissant, ce qui signifie que pour maintenir son utilité optimale constante, l'agent doit renoncer par exemple, à des quantités décroissantes du bien pour obtenir des accroissements successifs égaux de la quantité du bien et vice versa (Mc.Connell et Brue, 2005).

Pour ce faire, l'individu va donc opérer un raisonnement à la marge pour le choix du bien qui lui procure une utilité élevée :

Sur le marché de l'assurance, l'individu aura tendance à rechercher une assurance qui lui offre des services de protection les plus efficaces et que son revenu peut supporter. En effet, si les services proposés par un assureur permettent à l'agent économique d'atteindre un niveau de satisfaction supérieur à celui de sa situation actuelle, l'agent économique selon la théorie néoclassique va allouer une partie de son revenu à l'acquisition de ce service toutes choses égales par ailleurs.

Le modèle de choix du consommateur explique comment les acheteurs concilient ce qu'ils aimeraient faire, ce qui est décrit par leurs goûts ou leurs préférences et ce que le marché leur permet de faire, et ce qui est dictée par leurs revenus et les prix des différents biens et services (Begg et al., 2002).

Les préférences du consommateur peuvent aussi être liées à la valeur d'utilité ou la valeur économique d'un bien.

* 7 Le TMS mesure le taux auquel le consommateur est disposé à échanger un bien contre un autre de manière à conserver le même d'utilité que précédemment.

précédent sommaire suivant