WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Les flux de transports dans l'ouest lyonnais avant la construction de l'A89


par sébastien PAILLER
Université Jean Monnet (Saint-Etienne) - Master 1 2007
Dans la categorie: Géographie
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

1.3 : Les temps de parcours : étude de 2 itinéraires concurrents de l'A89

Le gain de temps que permettra de réaliser une autoroute est une donnée essentielle pour sa réalisation et pour la fréquentation qu'elle connaîtra. De Balbigny à Lyon Perrache, nous allons observer 2 itinéraires concurrents de la future A89, l'un privilégiant l'autoroute (A72 et A47) et l'autre préférant la route nationale 7. Ces itinéraires correspondent aux itinéraires actuellement les plus rapides et donc les plus empruntés, pour se rendre de Balbigny à Lyon. Les données du site Mappy ont été utilisées pour comparer les 2 itinéraires. Signalons que les temps de parcours observés s'entendent en période normale de trafic, sans pause et hors embouteillages ou ralentissements. Il convient alors de préciser que l'écoulement du trafic n'est pas toujours aisé et régulier dans la proche périphérie lyonnaise et les temps de parcours peuvent varier fortement entre Tarare et Lyon ainsi qu'entre Saint-Etienne et Lyon. L'itinéraire empruntant la RN7 bifurque sur la RD1 à Tarare en direction de Balbigny. Sur cet itinéraire, les temps de parcours intermédiaires sont calculés de gare à gare. En revanche, sur les autoroutes, les temps intermédiaires sont approximatifs (on ne peut pas prendre les gares comme lieu de référence étant donné qu'elles ne se trouvent pas sur les axes autoroutiers). Le temps de parcours de l'A89 est donné à titre indicatif et est approximatif. Il est calculé en fonction des temps de parcours actuels. Cet itinéraire emprunte la RN7 pour rejoindre l'A89 à La-Tour-de-Salvagny et se décompose ainsi : Lyon Perrache - La-Tour-de-Salvagny : 15km parcourus en 17min, La-Tour-de-Salvagny - Balbigny : 50km parcourus en 30min.

Ce type de carte figure dans le dossier d'enquête préalable à la DUP réalisé par la DRE en 2001. Elle n'a pu être reprise dans son intégralité car elle présentait des anomalies, volontaires ou non, qui favorisaient l'autoroute. Parmi elles, l'itinéraire empruntant la RN7 allait jusqu'à L'Hôpital-sur-Rhins, en direction de Roanne. Ainsi, le parcours était rallongé d'une trentaine de kilomètres et de 20 minutes. Ce trajet de 101 kilomètres était parcouru en 1h29. Le temps de parcours par la RN7 était supérieur à celui par l'autoroute (1h07), bien que ce dernier était plus long (120km). On voyait alors que l'autoroute permettait de réduire l'espace-temps. Pourtant, prendre cette autoroute fait faire un long détour. La mise en place d'une autoroute directe entre Balbigny et Lyon semble alors être le meilleur moyen pour réduire très significativement l'espace-temps. Mais le tracé choisi par la route nationale n'était pas le plus court, ni en temps, ni en kilomètres parcourus. La carte avait pour but de montrer l'avantage temps-kilomètres parcourus généré par l'autoroute.

Figure 42 : Temps de parcours cumulés de Lyon Perrache à Balbigny : étude de deux
itinéraires

Source : Mappy. Réalisation : Pailler.S. (2007)

L'itinéraire réellement le plus court, dans tous les sens du terme, est celui qui emprunte la RN7 puis la D1 de Tarare à Balbigny. Certes, le temps de parcours est à peine plus faible que celui par autoroute mais la distance est 1,7 fois moins longue. Ainsi, le trajet par la route réduit le trajet de 50km par rapport à l'autoroute. Pour relier Lyon à Balbigny, il est préférable d'emprunter la route plutôt que l'autoroute.

Après la mise en service de l'autoroute A89, la donne va changer. L'itinéraire A47+A72 pourrait ne plus être qu'un souvenir puisque l'A89 sera une liaison directe entre Lyon et Balbigny. Le temps de parcours sera alors de 47 minutes, soit une demi-heure de

moins que le tracé autoroutier actuel et la longueur du parcours sera quant à elle réduite de 55km (65 kilomètres par A89 et 12 actuellement).

Le seul tracé qui restera en concurrence avec l'A89 sera alors celui passant par la RN7. Il sera plus long de 16km et nécessitera 22 minutes de plus. La contrepartie de ce gain de temps sera le paiement du péage, qui devrait avoisiner 4 ou 5€. L'autoroute permettra d'éviter la traversée difficile des bourgs de l'Arbresle et de Tarare, et de circuler dans des conditions de circulation plus fluides, et plus sûres.

précédent sommaire suivant