WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Les flux de transports dans l'ouest lyonnais avant la construction de l'A89


par sébastien PAILLER
Université Jean Monnet (Saint-Etienne) - Master 1 2007
Dans la categorie: Géographie
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

1.2 : Les temps et coûts des déplacements : la concurrence transport routier / transport ferroviaire

L'étude des coûts et temps des déplacements a été réalisée à partir des données des sites Internet : MAPPY et Via Michelin. Ces deux sites présentent les distances entre deux points, le temps de parcours et le coût ressenti par l'usager. A cela, nous ajouterons le coût non ressenti par l'usager pour définir le coût complet de chaque trajet. En 2002, le CCAF (Comité des Constructeurs Automobiles Français) précisait que ce coût non ressenti s'élevait à 22,4 centimes d'euros au kilomètre. Les coûts pour le transport automobile ont été calculés sur la base d'un véhicule automobile léger moyen de type Golf, 306, Focus... Le prix moyen du litre de carburant retenu est de 1 ,20€, qui correspond à une moyenne entre le prix du litre de gasoil et du litre d'essence constaté dans diverses stations essence en Mars 2007. Mappy et Via Michelin n'indiquent pas les mêmes temps de parcours ni coûts de carburant. C'est pour cela que les données calculées par les deux sites figurent dans le tableau ci-dessous. En ce qui concerne les déplacements ferroviaires, le site de réservation de l'agence de voyages de la SNCF a été consulté. La durée et le coût du déplacement correspondent à un trajet effectué un matin de semaine, le jeudi, entre 6h30 et 1 1h00. La durée du trajet est une durée moyenne car celle-ci varie, en fonction des correspondances notamment. Il en est de même pour le coût qui peut varier en fonction des horaires. Le tarif moyen constaté a été retenu. Il s'agit du prix d'un billet unique et non pas d'un trajet effectué avec une carte d'abonnement (abonnement de travail, étudiant : carte OURA).

Il n'existe pas de liaison rapide directe entre Bordeaux et Lyon. Seul le TER circule directement entre ces deux villes pour un temps de parcours d'environ 8h. Toutefois, il est possible de se rendre de Bordeaux à Lyon par TGV en passant par Paris. Le temps de

parcours est inférieur de deux heures puisqu'il ne faut que 6h, dont 2h de correspondance à Paris.

Figure 41: Comparaison temps de parcours/coût en voiture personnelle et TER

 

Distance
parcourue
en Km

Temps VL

Temps TC

Coût ressenti
VL en €

Coût complet
VL en €

Coût TC en€

Clermont-Ferrand - Lyon

202

2:06

- 2:03

03:00

31,09 - 29,95

76,34 - 75,20

27,00

Lyon - Roanne

85

1:19

- 1:17

01:30

6,43 - 8,24

25,47 - 27,28

13,70

Lyon - Saint-Etienne

61

0:48

- 0:48

00:49

4,77 - 6,59

18,43 - 20,25

9,20

Saint-Etienne - Roanne

86

1:00

- 1:00

01:09

9,83 - 11,99

29,10 - 31,25

11,40

Roanne - Balbigny

32

0:27

- 0:27

00:27

2,46 - 3,38

9,63 - 10,55

5,60

Balbigny - Tarare

29

0:31

- 0:32

01:45

2,24 - 3,26

8,74 - 9,76

10,30

Balbigny - Lyon

71

1:09

- 1:12

de 1:40 à
3:05

6,52 - 7,42

22,42 - 23,32

14,80

Tarare - l'Arbresle

19

0:18

- 0:19

00:14

1,46 - 1,77

5,72 - 6,01

3,10

Tarare - Lyon

42

0:41

- 0:40

00:54

3,21 - 4,22

12,62 - 13,63

8,50

l'Arbresle - Lyon

25

0:25

- 0:24

00:40

1,87 - 2,63

7,47 - 8,23

6,50

Sources : Mappy, Via Michelin, SNCF

31,09: MAPPY 29,95: VIA MICHELIN

Ce tableau permet de comparer les avantages du train et/ou de la voiture en terme de temps gagné ou de coût du transport. Le premier constat que l'on peut faire est que le temps du trajet est sensiblement le même entre un déplacement en train et un déplacement automobile. Le transport ferroviaire est légèrement plus long que le transport routier sauf entre Tarare et l'Arbresle. On peut considérer qu'ils sont identiques entre Lyon et Saint-Etienne, Roanne et Balbigny et entre Saint-Etienne et Roanne. Toutefois, il convient de rajouter au temps de parcours du train un temps de précaution avant l'embarquement pour accéder à la gare, acheter le billet, trouver son quai et un temps d'arrivée pour quitter la gare. F. Plassard estime ces deux temps à plus ou moins 30min. Ainsi, il faut ajouter 30 minutes aux temps de déplacement ci-dessus pour connaître le temps réel nécessaire à un déplacement ferroviaire. Ainsi, prendre le train pour effectuer un long trajet permet de diminuer l'importance relative du temps de précaution et du temps d'arrivée. Dans l'ouest lyonnais, il s'agit des parcours Roanne - Lyon, Saint-Etienne - Lyon et Saint-Etienne - Roanne. A

l'inverse, pour les courts trajets : l'Arbresle - Lyon ou Tarare - l'Arbresle, le temps nécessaire avant et après le voyage double le temps de parcours. Le trajet Balbigny - Lyon est celui qui connaît le plus de variabilité de la durée du déplacement. Il peut en effet varier du simple au double, de 1h40 à plus de trois heures et est le trajet qui nécessite le plus important temps de déplacement de toutes les liaisons observées. Ceci s'explique par l'absence de liaison directe entre Balbigny et Lyon. On fait le même constat pour les déplacements routiers. Il n'existe pas d'axe routier direct entre Balbigny et Lyon ce qui augmente le temps de parcours. Les 86 kilomètres entre Roanne et Saint-Etienne sont parcourus en 1h alors qu'il faut 1h10 pour parcourir les 71 kilomètres entre Balbigny et Lyon. L'A89 offrira une liaison autoroutière directe entre Lyon et Balbigny, le temps de parcours sera alors réduit à moins d'une heure.

Une autre donnée est essentielle dans le choix du mode de transport, le coût. La part du budget d'un ménage consacrée aux transports était en 2002 de 15%. Il s'agit donc d'une part très importante, supérieure au budget consacré à l'alimentation (14,8%) (Plassard, 2003, p. 71). La possibilité pour les ménages de diminuer ce coût permettrait de le reporter sur d'autres dépenses. Or, nombreux sont les ménages à penser que se déplacer en voiture est plus avantageux que prendre le train. La figure 41 montre en effet que le coût ressenti lors d'un trajet en voiture est inférieur au coût du même trajet effectué en train. Choisir de voyager en voiture peut alors paraître plus avantageux. De plus la voiture permet d'accéder directement à destination, est plus rapide que le train et n'impose pas de contraintes horaires. Cette énumération des avantages de l'automobile explique la prépondérance de l'usage de la voiture dans les déplacements. Mais le coût ressenti n'est pas le coût réel d'un déplacement automobile. Il faut observer le coût complet pour connaître le coût réel d'un déplacement automobile. Le coût complet est presque 4 fois plus important que le coût ressenti. Ainsi, un voyage en train devient moins onéreux qu'un voyage en voiture. Plus la distance augmente, plus le train se révèle avantageux financièrement. Sur le plus long trajet : Clermont-Ferrand - Lyon, le prix du billet de train est 2,8 fois inférieur au coût du déplacement automobile. Sur les axes majeurs de l'ouest lyonnais (Roanne - Lyon, Saint-Etienne- Lyon et Saint-Etienne - Roanne), le prix du billet de train équivaut à la moitié du coût d'un déplacement automobile. Sur les courts trajets, le prix du billet de train reste inférieur au coût déplacement automobile mais la différence est beaucoup moins importante que dans les cas précédents. Enfin, on observe que rejoindre Balbigny à Tarare en train coûte plus cher que de le faire en voiture. Le prix du billet de train étant calculé en fonction de la distance parcourue, sachant qu'il n'y a

pas de liaison directe Balbigny - Tarare, ce trajet se fait via Le Coteau, ce qui augmente la distance entre les deux communes, et donc, le coût du déplacement.

Bilan de chaque liaison :

- Clermont-Ferrand - Lyon : le temps de parcours est 1/3 plus court en voiture qu'en train. Toutefois, le coût du déplacement automobile peut favoriser le train car l'heure gagnée en voyageant en voiture revient à 50€.

- Lyon - Roanne / Saint-Etienne - Roanne : l'avantage est au train qui revient deux moins cher que la voiture pour un temps de parcours quasiment identique. De plus, sur la liaison Roanne - Lyon, via la RN7, les conditions de circulation sont très mauvaises. L'axe est ancien, présente des dénivelés importants, traverse les bourgs (la traversée de Tarare en plein centre-ville est difficile)... Le train offre des conditions de transports bien plus satisfaisantes et le temps de parcours n'est pas aussi aléatoire que par la route.

- Saint-Etienne - Lyon : le temps de parcours est identique entre les deux villes et le coût d'un billet de train correspond à la moitié d'un trajet automobile. De plus, si on ajoute le prix du ticket de stationnement, les ralentissements sur l'A47 et à l'entrée de Lyon... le train est réellement plus avantageux sur cette liaison.

- Balbigny - Lyon : le transport ferroviaire est plus long et aléatoire que le transport routier mais le temps perdu est compensé par un coût 1,5 fois moins élevé. Les avantages des deux modes se compensent si bien qu'aucun n'est plus favorable que l'autre. Si l'on souhaite préserver l'environnement, on choisira le transport ferroviaire.

- Balbigny - Tarare : l'absence de liaison ferroviaire entre ces deux communes nuit à la concurrence entre les deux modes de transport. La route est plus avantageuse. Le temps de parcours est trois fois moins long qu'en train et le coût du déplacement est moins élevé qu'en train.

- Tarare - l'Arbresle: il s'agit de la seule liaison où le train est plus rapide que l'automobile. De plus, le coût du billet de tain est inférieur au coût du déplacement routier. Le train est plus avantageux que l'automobile. Toutefois, les temps de précaution et d'arrivée nécessaires au déplacement ferroviaire augmentent la durée du déplacement. Le coût ressenti est plus faible que le coût du billet. La perte de temps et le coût ressenti étant les deux éléments les plus facilement appréhendables par l'usager, l'usage de la voiture peut être préféré au train.

- Roanne - Balbigny : la durée du trajet est identique entre les deux modes. Le trajet en automobile revient deux fois plus cher que le trajet par le train. L'avantage est donc au train.

- Tarare - Lyon / l'Arbresle - Lyon : le temps de parcours est inférieur en voiture. Le train nécessite une dépense inférieure à l'automobile. Les deux modes sont équivalents. Les difficultés de circulation sur la RN7 (embouteillages, enneigement) peuvent faire préférer le train.

Ce bilan de chaque axe présente les avantages et inconvénients théoriques de chaque axe. Le transport ferroviaire est celui qui se révèle le plus avantageux sur l'ouest lyonnais. Pourtant, il n'est pas le plus utilisé. Les temps de précaution et d'arrivée nécessaires au déplacement ferroviaire augmentent la durée du déplacement. Le coût ressenti est plus faible que le coût du billet du train. La perte de temps et le coût ressenti étant les deux éléments les plus facilement appréhendables par l'usager, l'usage de la voiture peut est préféré au train. De plus, la voiture permet à celui qui se déplace d'être dans une relative intimité, de ne pas être contraint de voyager debout dans un train surchargé, d'écouter la radio, d'avoir la climatisation... Toutefois, ce comportement semble changer. Nous avons vu précédemment que le trafic ferroviaire augmentait fortement dans l'ouest lyonnais. La hausse des prix des carburants incite de plus en plus les usagers à voyager en train, celui-ci étant moins cher. Les ménages préfèrent réaliser des économies sur le budget transport au détriment de quelques minutes passées en plus dans les transports collectifs, ce qui augmente leur pouvoir d'achat.

précédent sommaire suivant