WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La gestion du biocarburant au sein du secteur aéronautique civil: quels enjeux financiers ?

( Télécharger le fichier original )
par Matthieu Goudineau
EM Léonard de Vinci - Politecnico di Torino - Master 2 2012
  

précédent sommaire suivant

I.3Hypothèses d'études :

Hypothèse 1 : Un régime mixte combinant l'utilisation de carburants issus des recherches en cours et l'utilisation des carburants traditionnels a-t-il un intérêt technique et économique ?

Il s'agira d'étudier si les acteurs économiques estiment viable de gérer la combinaison de l'innovation et de l'existant ou s'ils ne préfèreront pas soit attendre l'aboutissement des recherches pour passer à un système nouveau soit développer des recherches pour essayer de sauvegarder le carburant traditionnel.

Hypothèse 2 : Outre le problème des terres arables, il y a des défis technologiques.

Compte tenu de l'importance des changements à opérer dans l'ensemble des systèmes d'exploitation et de logistique, il s'agira d'étudier si le coût du litre du bio-kérosène est un élément déclencheur du changement.

Hypothèse 3 : Le concept d'un carburant non polluant est un concept suffisamment attractif auprès du voyageur pour emporter sa préférence. Voici une hypothèse importante car elle permet de connaître les attentes des voyageurs. Si ces derniers sont prêts à payer 5% de plus pour soutenir le développement des énergies propres, alors il peut y avoir un impact sur l'exploitation des biocarburants.

Plan de bataille méthodologique :

Démarche de résolution des hypothèses :

Durant cette année, j'ai réalisé la phase de questionnement, c'est-à-dire que j'ai rassemblé plusieurs documents et informations sur la thématique choisie.

Afin de valider mes hypothèses, je consulterai les chercheurs et gestionnaires des constructeurs, des compagnies aériennes et des aéroports. J'ai déjà commencé à le faire, et je continuerai : j'assisterai aux conférences touchant de près ou de loin à mon domaine de recherche. Parce qu'à ce stade-ci, il est bon de synthétiser les acquis.

J'ai prévu quatre rendez-vous avec des professionnels du secteur : Un ingénieur aéronautique dans le carburant, qui a longtemps travaillé pour airbus. J'interviewerai cet ingénieur afin de mieux maîtriser les notions de rendement entre les différents carburants. J'ai aussi pris un rendez-vous avec un pilote de ligne chez air France. Je m'entretiendrai avec lui afin de connaitre plus précisément comment s'effectue le choix de tel ou tel carburant, ou encore quelle quantité prendre. Comme autre contact qui accepterait de me recevoir, il y a Dominique Gallois, économiste au journal « Le Monde », spécialisé dans les questions aéronautiques. Il pourra me parler de l'avènement de nouveaux moteurs, ce qui, selon lui, est une révolution car ils consomment quatre fois moins de kérosène que les anciens. Comme quatrième personne, il y a le concepteur du projet Solaris, que je compte voir dans les salons aéronautiques (le Bourget fin Juin, Orly mi Octobre). Enfin d'autres personnes m'ont confirmé qu'elles étaient prêtes à être interviewées afin de répondre à toutes mes questions.

La démarche méthodologique

Je commencerai par identifier les différentes étapes à réaliser pour en arriver à résoudre ma problématique de recherche.

Cependant, je vais lier la méthodologie au cadre plus restreint de la récolte d'informations (ou de la recherche proprement dite). J'utiliserai donc les différentes pratiques de recueil d'informations telles que l'enquête par questionnaires, l'entretien, l'observation directe ou encore le recueil des données secondaires et documentaires en les analysant.

Je mettrai en ligne des documents qui permettront aux personnes ciblées par mes recherches, de pouvoir me faire part de leur opinons et points de vue sur les domaines abordés : je mettrai un questionnaire à réponses fermées et à choix multiples. Par exemple : « Selon vous, êtes-vous prêt à payer une place d'avion 5% plus cher et favoriser activement le développement de carburants propres, ou payer 5% moins cher et polluer plus ? »

Je pourrai ainsi procéder à la validation de mes hypothèses.

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie