WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Qualité de la démocratie et de la gouvernance au Burkina Faso

( Télécharger le fichier original )
par Daouda THIOYE
ENSAE-Sénégal - Ingénieur des travaux statistiques (3éme année) 2013
  

précédent sommaire suivant

II.1.2 Structure de la population par tranche d'âge suivant le milieu :

Dans cette partie nous décrirons de manière globale la structure de la population selon leur âge pour voir les différences entre les milieux mais aussi nous mettrons en exergue leur niveau d'instruction suivant leur âge pour avoir une idée du fonctionnement du secteur de l'éducation dans ce pays.

Ci-dessous le tableau donnant la structure de la population par tranche et selon la zone de résidence.

Tableau 2 : Répartition de la population par tranches d'âge suivant le milieu :

Tranches d'âge

Milieu de résidence (en %)

Total (en %)

Urbain

Rural

18-24

33,2

19,1

23,0

25-34

30,4

30,1

30,2

35-44

19,3

21,4

20,8

45-54

6,6

13,8

11,9

55-64

7,0

9,4

8,7

65-74

1,9

3,5

3,1

75 et plus

1,6

2,6

2,4

Total

100,0

100,0

100,0

Source : Afrobaromètre, Round 4, Burkina Faso, calcul de l'auteur

Il ressort de l'examen de ce tableau que la population burkinabé est relativement jeune. En effet, on constate que parmi ceux qui ont donné leur âge,23% ont moins de 25 ans et 53% sont âgés de moins de 35 ans. Les individus ayant 55 ans et plus ne représente que 14% de la population. Suivant les milieux on note une certaine disparité concernant la proportion des jeunes. En effet on remarque que le milieu urbain concentre 33% des jeunes contre 19% pour le milieu rural.

Comment expliquer la forte proportion des jeunes en milieu urbain ?

Comme nous l'avons déjà précisé, la population burkinabé est en majorité composée de ruraux et est essentiellement constituée de jeunes.Donc la forte proportion des jeunes constatée en milieu urbainpourrait s'expliquer le phénomène de migration des jeunes qui prend de plus en plus d'ampleur. Selon le RGPH de 2006, plus du tiers des jeunes sont des migrants, soit environ 32% de la population des jeunes. Il s'y ajoute qu'en milieu urbain, près de la moitié des jeunes (45%) sont des migrants ; et cette proportion est plus faible (26%) en milieu rural. Ceci est sans doute dû au fait que les villes offrent plus d'opportunités en matière d'emploi.

ü Qu'en est-il du niveau d'instruction de la population ?

Pour ce qui est du niveau d'étude de la population, il faut noter que le niveau de scolarisation reste encore faible au Burkina. En effet, 50% de la population déclarent n'avoir reçu aucun enseignement formel. L'enseignement informel (y compris l'enseignement coranique), concernant 12% de la population, reste encore non négligeable. La proportion d'individus ayant le niveau primaire (17,18%) et celle concernant le niveau secondaire (17,10%)restent sensiblement égales. L'enseignement supérieur, qui bénéficie à 4% de la population, demeure encore très faible.

En plus de ceci, on note une certaine disparité entre les milieux. Le milieu rural apparait très défavorisé par rapport à la zone urbaine. En effet plus de la moitié de ceux résidant dans la zone rurale (59%) n'ont jamais reçu d'enseignement formel, contre 24% de ceux de la zone urbaine. L'éducation primaire, secondaire et supérieure reste encore faible en milieu rural.17% des personnes vivant en milieu rural bénéficient de l'enseignement primaire contre 18% en milieu urbain ; l'enseignementsecondaire, qui concerne 41% de la population urbaine, ne bénéficie qu'à 8% des individus de la zone rurale. La même situation est notée au niveau de l'enseignement supérieur où uniquement 1% des individus du milieu rural déclarent avoir atteint le niveau supérieur contre 10% au niveau de la zone urbaine.

Ces chiffres inquiétants peuvent donner une idée de la performance du gouvernement par rapport à ce secteur de l'éducation qui demeure un point essentiel pour le développement de tout pays.

Le graphique ci-dessous permet d'illustrer ce qui précède.

Graphique 4 : Répartition de la populationselon le niveau d'instruction et suivant le milieu

II.2 CARACTERISTIQUES SOCIO-ECONOMIQUES DE LA POPULATION :

L'étude des conditions économiques de la population constitue une étape très importante dans notre étude dans la mesure où elle permet d'appréhender le niveau de vie de la population et la situation économique du pays. Il sera question dans un premier temps d'analyser la situation économique du pays avant de s'intéresser aux conditions de vie économiques des Burkinabé.

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie