WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Qualité de la démocratie et de la gouvernance au Burkina Faso

( Télécharger le fichier original )
par Daouda THIOYE
ENSAE-Sénégal - Ingénieur des travaux statistiques (3éme année) 2013
  

précédent sommaire suivant

II.2.1 Situation économique du pays :

Dans ce paragraphe, il s'agira surtout de recueillir l'opinion de la population à propos des conditions économiques actuelles du pays. Nous étudierons leur avis en fonction de leur milieu de vie mais aussi en fonction de leur niveau d'étude.

Le tableau ci-dessous donne l'avis de la population sur la situation économique actuelle du pays.

Tableau 3 : Opinion de la population sur la situation économique actuelle du pays.

Situation économique actuelle du pays

Milieu de résidence (en %)

Total(en %)

Urbain

Rural

Mal

55,66

51,65

52,71

Bien

25,16

35,07

32,44

Ni bien ni mal

16,98

12,15

13,43

Ne sais pas

2,20

1,14

1,42

Total

100,00

100,00

100,00

Source : Afrobaromètre, Round 4, Burkina Faso, calcul de l'auteur

A l'observation de ce tableau, on voit que la majeure partie de la population n'apprécie guère la situation économique actuelle du pays.En effet, il nous a permis de constater que 53% des Burkinabé décrivent cette situation comme mauvaise alors que 32% pensent plutôt le contraire. Uniquement 1% de la population déclarent ne rien savoir à ce sujet.

Suivant le milieu de résidence on voit que les réponses diffèrentcarrément. Les habitants de la zone rurale paraissent être plus satisfaits des conditions économiques du pays.En effet 35% des répondants en milieu rural partagent cette opinion contre 25% en milieu urbain. Par contre c'est en milieu urbain que les individus sont plus pessimistes par rapport à cette question (56% en milieu urbain contre 52% en milieu rural).

Comparant cette année par rapport à la même époque l'année dernière (voir Tableau23 en annexe), 44% des Burkinabé trouvent la situation économique actuelle du pays meilleure, alors que 37% pensent le contraire.La population urbaine parait un peu moins pessimiste par rapport à la situation actuelle avec une proportion de 50% qui affirment une meilleure situation économique. Les ruraux quant à eux confirment toujours leurs propos : 47% déclarent être plus satisfaites par les conditions économiques actuelles du pays.

En ce qui concerne la situation économique du pays dans le futur (voir Tableau24 en annexe), la population demeure encore très optimiste puisque 57% d'entre eux pensent qu'elle sera encore meilleure. En milieu rural, les individus semblent légèrement plus optimistes que ceux de la zone urbaine (59% contre 53%).

Graphique 5 : Situation économique actuelle du pays comparée à celle de l'année dernière.

Graphique 6 : Situation économique dans 12 mois.

Toutefois, pour voir un peu plus clair, on peut étudier l'opinion des individus sur cette question par rapport à leur niveau d'étude.

Le tableau ci-dessous permet de mettre en exergue cet aspect.

Tableau 4 : Opinion de la population sur la situation économique actuelle du pays selon le niveau d'étude :

Niveau d'instruction

Situation économique actuelle du pays(en %)

Total (en %)

Mal

Bien

Ni bien ni mal

Ne sais pas

Pas d'enseignement formel

52,88

33,90

12,03

1,19

100,00

Enseignement informel

44,90

40,82

13,61

0,68

100,00

Primaire

58,10

30,95

10,48

0,48

100,00

Secondaire

50,47

28,30

17,92

3,30

100,00

Supérieur

56,10

14,63

26,83

2,44

100,00

Total

52,50

32,58

13,50

1,42

100,00

Source : Afrobaromètre, Round 4, Burkina Faso, calcul de l'auteur.

A l'observation de ce tableau, on remarque que les individus, quel que soit leur niveau d'étude, confirment davantage la mauvaise situation économique qui sévit dans le pays. Il s'y ajoute que les individus ayant reçu un enseignement formel partagent plus cette opinion (58% pour ceux de niveau primaire, 56% pour le niveau supérieur et 50% concernant le niveau secondaire).

D'autre part, les personnes n'ayant reçu aucun enseignement formel, de même que ceux ayant uniquement bénéficié d'un enseignement informel demeurent plus optimistes quant à la situation du pays (41% pour ceux ayant bénéficié de l'enseignement informel et 34% pour ceux n'ayant point reçu d'enseignement formel).

En somme, on peut retenir que la situation économique du pays, même si elle est relativement meilleure par rapport à l'année passée, reste toutefois mauvaise et préoccupante.

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie