WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Usages et pratiques d'internet par les étudiants au Cameroun: quels enjeux ?


par Hermann ESSOUKAN EPEE
Université Stendhal-Grenoble 3 - Master 2 2014
  

précédent sommaire suivant

C- Le schéma d'entrevue :

Le schéma d'entrevue a pour technique d'investigation scientifique, l'entrevue de recherche plus connu sous le nom de grille d'entretien. Nous l'avons conçu en vue d'interroger en profondeur les étudiants dans leurs usages et pratiques d'Internet afin de mieux cerner les enjeux et défis liés à leurs rapports à internet. Les entretiens sont semi-directifs et semi-participatifs, structurés de questions ouvertes et fermées, afin de mieux atteindre nos objectifs.

D- Les catégories d'analyse

La technique de recherche utilisée ici est l'analyse de contenu. C'est une technique indirecte d'investigation scientifique qui est composée selon Roger Mucchielli de trois genres : les méthodes d'analyse logique et esthétique, les méthodes d'analyse sémantique et les méthodes d'analyse à la fois logiques et sémantiques94(*).

Dans le cadre de notre travail de recherche, nous avons opté pour les méthodes logico-sémantiques, pour analyser les détournements, les pratiques culturelles et les manières de faire qui se rapportent à des stratégies d'usages d'Internet par les étudiants au Cameroun. Afin de comprendre les raisons et la situation concrète dans laquelle ces actions sont menées.

VII- CHAMP ET POPULATION A L'ETUDE :

Notre champ d'intervention est l'Université de Douala au Cameroun, avec pour échantillon les étudiants de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines, précisément ceux de la filière communication.

Les critères de choix exprimés sur les étudiants ne relèvent pas du hasard. Car au Cameroun cette catégorie est celle qui recourt le plus au Web et à Internet dans son ensemble ; c'est la communauté la plus sensible aux Technologies de l'Information et de la Communication, c'est elle qui a une maitrise plus accrue des artefacts techniques et technologiques95(*).

De plus, en ce qui concerne l'échantillonnage, la population à l'étude est composée d'un échantillon de soixante (60) individus des deux sexes, âgés de 18 à 32 ans. Nous comptons interviewer vingt (20) étudiants du cycle Licence, vingt (20) étudiants du cycle Master et vingt (20) doctorants. Dans cette approche qualitative qui se veut compréhensive, nous avons choisi un échantillon de soixante individus pour être plus efficace dans la collecte, le traitement et l'interprétation des données. Surtout qu'il s'agit aussi pour nous d'appréhender les logiques et les raisonnements qui poussent les acteurs à l'action.

VIII- DELIMITATION SPATIO-TEMPORELLE :

Compte tenue des principes méthodologiques en sciences humaines et sociales, des normes académiques de rédaction et de dépôt du mémoire, notre étude s'étend sur six mois, une délimitation temporelle qui permettra d'infirmer ou de valider nos hypothèses une fois confrontées aux données du terrain.

Le Cameroun possède plusieurs Universités publiques et privées, s'étendre sur l'ensemble nécessiterait assez de temps et de moyens, c'est la raison pour laquelle à travers la délimitation spatiale nous nous sommes attardés à l'Université de Douala et comme nous l'avons dit plus haut, au sein de cette Université publique, nous avons pour échantillon les étudiants de la filière communication qui est une composante de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines.

* 94 Mucchielli Roger ; L'analyse de contenu. Des documents et des communications, 9e édition, ESF, rue Maurice-Hartmann, 2006, P. 35

* 95 Koudjou Carine Laure ; TIC et développement local au Cameroun, Mémoire de Master 2, Sciences de l'Information et de la Communication, Université Paris X Nanterre, 2007, version numérique disponible sur http://www.memoireonline.com

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie