pubAchetez de l'or en Suisse en ligne avec Bullion Vault


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

La problématique des conflits en Afrique: le cas de la Somalie, de la Côte d'Ivoire et de la RDC


par Salif Kà˘
Université Gaston Berger de Saint-Louis - Maitrise en science politiques 2012
Dans la categorie: Droit et Sciences Politiques > Relations Internationales
   
Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

Paragraphe II : les rivalités nées de la colonisation

La modification de la cartographie de l'Afrique qui s'accompagne d'un découpage socio-territorial balkanisé est aujourd'hui à l'origine des conflits frontaliers et sociaux constatés un peu partout en Afrique subsaharienne et plus particulièrement en Côte d'Ivoire, en Somalie et en RDC. En ce qui concerne ces types de conflits, certes ces pays partagent des points communs mais l'on note des particularités compte tenu de la complexité du phénomène de la conflictualité.

A ce niveau, la RDC, la Somalie et la Côte d'Ivoire peuvent être rangées dans des catégories d'analyses plus ou moins différentes pour plusieurs raisons. La première raison est relative à la position privilégiée d'ordre géostratégique de la Somalie. La seconde raison se rapporte au système colonial qui n'est rien d'autre que la manière dont la puissance coloniale gérait sa colonie. Chaque pays adopte pratiquement la tradition de son ex-colonisation tant sur le plan politique et culturel que sur le plan juridico-institutionnel.

En Afrique Centrale, seule l'Ethiopie n'a pas subi au niveau interne les effets destructeurs de la colonisation. Elle n'a pas été colonisée. Néanmoins, elle serait entrainée des conflits frontaliers. Ce pays frontalier à la Somalie n'a pas été épargné par les revendications indépendantistes du Front de Libération de l'Erythrée annexée en 1962 et soutenue par d'autres pays à la fin de la guerre froide. La guérilla a duré des décennies avant que l'Erythrée n'accède à la souveraineté internationale le 24 mars 1993. Il faut souligner que le conflit dans ces deux pays fut une exception car n'ayant pas une origine coloniale.

Pour le cas somalien, le colonisateur avait divisé le pays en deux entités dont l'une resta une possession anglaise (Somaliland) et l'autre devint une colonie italienne. Ce fut une véritable furie impérialiste. Ce fut aussi le début de la construction d'identités socio-culturelles et de « l'atomisation et de la sédimentation locale, comme l'illustrent la Somalie, le Zaïre (actuellement appelé RDC) (...) »17(*).

La Côte d'Ivoire, à la différence des deux autre pays, n'a pas échappé à la politique d'assimilation par le biais du système de l'administration directe de la métropole française contrairement aux colonies anglaises pour lesquelles le Royaume-Uni prônait le système de l'administration indirecte. Aujourd'hui, la cohabitation avec les voisins immédiats dont le Burkina Faso et le Ghana pose de plus en plus de problème de coexistence pacifique.

Un peu partout, des frontières ont donc été tracées pour des pays qui ont parfois les mêmes réalités socio-culturelles et le même terroir longtemps partagé dans la paix et la stabilité. C'est le cas de la RDC Congo qui, comme la Somalie et à la légère différence de la Côte d'Ivoire, est minée par des conflits de coexistence pacifique avec ses voisins.

En définitive, cette délimitation frontalière compte tenu des enquêtes effectuées est d'autant plus arbitraire qu'elle est responsable des maux dont souffrent l'Afrique et les africains.

Par ailleurs, il faut reconnaitre que la destruction de nos entités politiques aurait également porté préjudice au vieux continent. A la place des anciens empires et royaumes africains qui se gouvernaient paisiblement, la conférence de Berlin a institué des « Etats minuscules » téléguidés dans leurs options politique, économique et culturelle. C'est ce qui fait dire à Djibril Samb que « l'Etat colonial a été fondé, tantôt sur la méconnaissance délibérée des différences et des clivages, tantôt sur leur exploitation, tantôt sur le gommage des similitudes et des convergences réelles »19(*). C'est ainsi qu'on assiste après les indépendances à la vie de l' « Etat importé » qui a du mal à s'affirmer et à couvrir son indépendance intégrale pour ne pas tomber dans les filets du manipulateur impérialiste occidental.

* 17 18 Op.cit.Djibril Samb, p5.

* 19 Op.cit.Djibril Samb, p3.

précédent sommaire suivant