WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Méthode de diagnostic rapide d'un écosystème récifal corallien: application du logiciel coremo. (récifs aux environs de Djamandjar-Nosy Be, côte nord ouest de Madagascar)

( Télécharger le fichier original )
par Tolojanahary RAKOTONIRINA
Institut Halieutique et des Sciences Marines (IH.SM), Université de Toliara-Madagascar - Maîtrise des Sciences et Techniques de la Mer et du Littoral 2007
  

précédent sommaire suivant

II-3.1 Activités touristiques

A l'instar des autres activités socio-économiques, les activités touristiques génèrent des pressions directes ou indirectes sur le récif.

Les activités touristiques dans l'arrondissement de Dzamandjar et Ambondrona comprennent : les établissements hôteliers, constitués des hôtels et des unités de restauration ; les entreprises de voyage et de prestation touristique.

Tableau 2 : Les structures hôtelières à Dzamandjar et Ambondrona

Nom des hôtels

Catégories

Capacité

Nb.

chambre

Nb. Place

Nb. Lit

Nb.couvert

Tsaraloky

Restaurant Bar Hôtel - Excursions

10

0

20

20

Aux Jolis Coin

Hôtel- Restaurant

0

9

18

20

Aux Rendez vous des Amis

Hôtels

0

6

12

0

Chez Clémentine

Hôtels (hébergement)

2

4

0

0

Hôtel Villa Blanche

Hôtel - Restaurant

8

30

94

100

Source : Bemisch Nafindra, 2006)

Les rejets issus des structures hôtelières sont de deux sortes : les rejets liquides généralement des eaux usées domestiques (eau vanne et autre) ; les rejets solides, particulièrement des déchets ménagers.

Les rejets liquides sont constitués par une forte charge en matières en suspension, composées principalement des débris alimentaires, des matières organiques (DBO5) riches en composés azotés et phosphatés.

Il est à noter qu'aucune zone d'activités touristiques de l'île ne dispose de station d'épuration des eaux usées. Toutefois, l'ensemble des systèmes d'évacuations est généralement raccordé à des fosses septiques et/ ou des puisards avant d'aboutir à la mer.

Les établissements hôteliers utilisent, pour leurs déchets solides, l'un des trois modes d'élimination suivant : les dépôts d'ordures publiques, la collecte organisée, l'incinération individuelle.

- 29 -

II-3.2. Activités agricoles

A l'instar du secteur tourisme, le secteur agricole compte parmi les secteurs d'activités dominantes dans la région de Nosy Be. Près de 13,6% de l'île sont occupés par différentes cultures, et ce secteur rapporte environ 30 milliards par an à Nosy Be (CNRE / CNRO / CNRIT, 1999).

C'est surtout la culture industrielle de canne à sucre de la SIRAMA qui a un effet considérable sur le récif de Dzamandjar. Cette pratique agricole génère différentes sortes de pression mais les plus importants sont la déforestation et l'utilisation des produits phytosanitaires et d'engrais.Les pressions engendrées par les activités agricoles sont la déforestation, l'envasement et la pollution organique.

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie