WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Role de la francophonie dans la promotion de la paix en Afrique

( Télécharger le fichier original )
par Charles Joseph GUIBLA
Ecole nationale d'administration et de magistrature - Rapport de stage 2011
  

sommaire suivant

Ecole Nationale d'Administration Ministère de la Culture et de la

et de Magistrature (ENAM) de la Communication

.


·


·


·

.


·

Secrétariat Général Secrétariat Général

.

.


·

Direction de la Formation Initiale Commission Nationale pour

la Francophonie

RAPPORT DE STAGE

ROLE DE LA FRANCOPHONIE

DANS LA PROMOTION DE LA

Aût 010

PAIX EN AFRIQUE

Présenté par : Maître de stage :

GUIBLA Charles Joseph M. ZIDA Raguidissida Emile

Août 2010

Rôle de la Francophonie dans la promotion de la paix en Afrique
GUIBLA Charles Joseph

REMERCIEMENTS

Je tiens à adresser mes sincères remerciements à :

- Monsieur KONATE, Secrétaire général de la Commission nationale pour la Francophonie pour m'avoir ouvert les portes de l'institution dont il est le premier responsable, me permettant ainsi d'effectuer un stage dans le cadre de ma formation de Conseiller des Affaires étrangères à l'Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM) ;

- Monsieur Emile Raguidissida ZIDA pour son soutien et sa collaboration, et pour avoir mis à ma disposition la documentation et des informations nécessaires pour la rédaction du présent rapport de stage ;

- Mes co-stagiaires, pour la collaboration.

Rôle de la Francophonie dans la promotion de la paix en Afrique
GUIBLA Charles Joseph

INTRODUCTION
L'année 2010 a été déclarée par l'Union Africaine (UA) «année de paix et de sécuritéen Afrique». Rendre une telle déclaration effective nécessite de la part des africains, des

acteurs politiques, de la société civile, des militaires...que tout un chacun contribue pour mettre fin aux conflits, qui malheureusement ont droit de cité partout ailleurs en Afrique. En effet, depuis l'accession des pays africains à la souveraineté internationale, il ne serait pas exagéré de dire que ce sont les conflits ou d'une manière générale l'instabilité politique qui constitue(nt) la chose la mieux partagée en Afrique.

Sans pour autant remonter jusqu'aux indépendances, le président de la Commission de l'Union Africaine (UA), Jean Ping, relevait lors du sommet spécial de l'UA sur la gestion des conflits - qui eut lieu à Tripoli en septembre 2009 - qu' « entre 1990 et 2009, l'Afrique a connu une vingtaine de conflits de toute nature [qui] ont fait plus d'un million de morts et de handicapés », trois millions de réfugiés et 11 millions de déplacés.

Les exemples font légion en la matière. En prenant le seul cas de l'Afrique de l'Ouest, la Communauté Economique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a déployé ses forces dans plusieurs pays avant d'être remplacée par des Casques bleus des missions des Nations unies au Liberia (MINUL) et en Sierra Leone (MINUSIL), ou de l'Opération des Nations Unies en Côte-d'Ivoire (ONUCI).

L'Afrique doit résoudre ses conflits parce qu'ils occasionnent un grand nombre de victimes ; le gâchis humain est très énorme. Malheureusement, la tranche de la population décimée par ces guerres constitue celle qui était censée contribuer à son développement. Ces conflits constituent une entrave majeure à son développement. Les conséquences sont énormes : l'Afrique est au queue du peloton en matière de développement. Et loin de reculer, la pauvreté fait des bonds en avant. Les conséquences de ces conflits et instabilités politiques ne sont pas étrangères à cette situation : fuite des cerveaux , perte des investisseurs et baisse des investissements, activité économique embryonnaire, dégradation de l'environnement...

Un tel constat n'est pas pour dire que tout est noir en Afrique. Comme l'a si bien souligné la Déclaration de Bamako, en dépit des avancées indéniables enregistrées ces dernières années dans l'espace francophone d'une manière générale, et particulièrement en

Rôle de la Francophonie dans la promotion de la paix en Afrique
GUIBLA Charles Joseph

Afrique, en matière de pratiques démocratiques et du respect des droits et des libertés, des pays africains font face à des insuffisances, voire des échecs.

Pour ce faire, plusieurs acteurs africains interviennent dans la résolution des conflits : les organisations régionales, l'Union Africaine. Mais aussi, des acteurs internationaux, notamment les organisations internationales telles que l'Organisation des Nations Unies (ONU) et l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Alors, quelle rôle joue la Francophonie dans la promotion de la paix en Afrique ? Dit autrement, comment la Francophonie oeuvre pour la paix en Afrique ?

Cette brève étude qui est le résultat d'une recherche documentaire a pour but de faire ressortir la nature de la contribution de la Francophonie pour la paix en Afrique. Elle s'articule autour des points suivants : une brève présentation de la Francophonie et de ses objectifs, une reprise des textes de référence de la Francophonie sur la résolution des conflits, et une analyse des actions de promotion de paix entreprises par cette organisation.

Rôle de la Francophonie dans la promotion de la paix en Afrique
GUIBLA Charles Joseph

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie