WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Role de la francophonie dans la promotion de la paix en Afrique

( Télécharger le fichier original )
par Charles Joseph GUIBLA
Ecole nationale d'administration et de magistrature - Rapport de stage 2011
  

précédent sommaire suivant

III. LA FRANCOPHONIE : SES ACTIONS EN MATIERE DE PAIX

Le continent africain est vu comme étant le berceau et l'incarnation de l'avenir de la Francophonie. Dans le cadre de la mise en oeuvre des objectifs de la Francophonie énumérés dans l'article 1 de la Charte, on ne saurait parler de promotion de la démocratie, de l'Etat de droit ou des droits de l'homme, de prévention des conflits, sans préalablement avoir résolu les conflits dans l'espace francophone. Et, les différents conflits ayant parfois des racines ethniques, le dialogue interculturel préconisé par la Francophonie entre dans le cadre de cette résolution des conflits.

Aussi, en se dotant d'un poste de Secrétaire général, l'Organisation Internationale de la Francophonie s'est ainsi donnée une dimension politique et diplomatique, permettant à son premier responsable de déployer ses talents dans le monde francophone et bien au-delà, la résolution des conflits étant un des paramètres de son action, mais non le moindre. Afin de mieux cerner notre objet d'étude, nous proposons une approche historique des actions de la Francophonie en matière de paix en Afrique.

1. De Hanoi à Moncton

Dans le cadre de l'action diplomatique du Secrétaire général de la Francophonie, le plan d'action de Hanoi avait établi que celui-ci peut « développer les initiatives politiques susceptibles de contribuer au règlement pacifique des conflits en cours » et « contribuer à la consolidation de l'Etat de droit et du processus démocratique ». A cet effet, des principes directeurs ont été définis en matière de prévention des conflits : prévenir les conflits dans l'urgence et le long terme ; la prévention des conflits est non concurrente des organismes et mécanismes préexistants, mais complémentaire ; prévenir les conflits en respectant les aspirations, les traditions et les besoins prioritaires des peuples7. Des missions de conciliation ont été envoyées dans quatre (4) pays africains entre 1998 et 1999.

7 Organisation Internationale de la Francophonie, Rapport du Secrétaire général de la Francophonie. De Hanoià Moncton (1998-1999), OIF, Paris : 1999, 15.

Rôle de la Francophonie dans la promotion de la paix en Afrique
GUIBLA Charles Joseph

Au Togo, avec Moustapha Niasse comme envoyé spécial, l'Accord signé le 24 décembre 1998 désignait un quartet pour poursuivre la facilitation, au sein duquel la Francophonie était membre.

En République démocratique du Congo, les différentes consultations auxquelles a pris part le Dr Emile Derlin Zinsou, envoyé spécial du Secrétaire général allaient vers l'organisation d'un débat national.

Au Burundi, la mission du mauritanien El Hacen Ould Lebatt faisait suite à la Résolution adoptée par la Conférence ministérielle de Bucarest invitant à une levée immédiate de l'embargo régional qui frappait le Burundi depuis deux ans, ce pays ayant satisfait aux exigences régionales, à savoir les négociations politiques.

En République centrafricaine, la mission assignée par le Secrétaire général de la Francophonie au sénégalais Alioune Sene en mars 1999 avait pour objectif d' « aider au renforcement de la démocratie et de la réconciliation nationale conformément à l'esprit des Accords de Bangui »8.

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie