WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La genèse d'un projet de renouvellement urbain - le cas du bas Chantenay à  Nantes

( Télécharger le fichier original )
par Philippe Lassale
IAUR (Institut d'Aménagement et d'Urbanisme de Rennes) - Université Rennes 2 - Master MOUI (Maîtrise d'Ouvrage Urbaine et Immobilière) 2012
  

précédent sommaire suivant

PARTIE 3.
QUELQUES APPROCHES DE STRATÉGIES D'AMÉNAGEMENT

Un projet urbain s'organise par étapes. La première, essentielle au bon déroulement des suivantes, consiste en la mise en place d'un processus de gouvernance efficace, afin de s'assurer la bonne maîtrise du projet pour l'aménageur, et une implication de l'appareil politique afin que les directions prises soient collectives.

Dans la seconde, on vient de le voir, il s'agit de bien identifier les enjeux urbains à traiter, et donc de les communiquer de la manière la plus simple et évidente possible, afin que la maîtrise d'oeuvre recrutée, avec laquelle nous serons en collaboration, en coproduction sur un temps long, soit en phase avec les ambitions du projet, et réponde de manière satisfaisante aux exigences que la maîtrise d'ouvrage s'est fixées.

La dernière étape est celle de l'opérationnel. Car dès lors que maîtrise d'ouvrage politique (les élus et techniciens de la collectivité), maîtrise d'ouvrage opérationnelle (la société d'aménagement mandatée ou déléguée) et maîtrise d'oeuvre (l'urbaniste et son équipe) sont en phase et travaillent de concert sur des objectifs communs, c'est à l'aménageur qu'il revient de bien gérer son projet. Il dispose d'un budget, de compétences en interne et en externe, et se doit de mener à bien la mission de service public qui est la sienne, avec donc pour invariant de faire son maximum dans un budget contraint.

Nous aborderons ici deux aspects de la gestion du projet, volontairement différents mais qui nous semblent importants, parce que dans les deux cas, les négliger peut freiner l'avancement du projet, voir le mettre en péril. Il s'agit d'un côté de la question du foncier et de l'approche budgétaire qu'elle implique, et dans l'autre la question de la gestion du temps, à travers l'organisation, l'orchestration, du provisoire et de l'éphémère.

Vont donc se poser des questions très pragmatiques, économiques mêmes, d'équilibrage du bilan, de gestion du foncier et des grands propriétaires, étatiques ou privés, dont les intérêts bien souvent divergent des nôtres. Des questions financières donc, mais qui induisent une réflexion sur la manière de travailler avec ces acteurs importants (et non contre ou en parallèle de), d'aller vers une forme de partenariat plutôt que d'affrontement. Nous aborderons ce thème à travers quelques exemples croisés dans nos lectures ou nos discussions professionnelles.

De la même manière, le développement du projet s'inscrit sur un temps long, et engendre des attentes, des frustrations, des envies qui nécessitent de sortir d'une approche purement technique, et de réfléchir à instaurer des transformations alternatives, temporaires, afin de faire participer l'ensemble des acteurs de la ville.

Aménager sans maîtrise foncière, la délicate question du budget

Le plus gros enjeu d'un projet de renouvellement en zone industrielle, puisque l'on a vu que ces projets n'entrent pas dans les critères de financement de l'ANRU et que, pour le cas du Bas Chantenay, il ne semble pas, à ce jour, que la puissance publique dispose de biais de financement importants. La question est d'ores et déjà très présente chez l'aménageur et à Nantes Métropole aménagement, puisque à chaque fois qu'une DIA (Déclaration d'Intention d'Aliéner) est reçue pour des parcelles qui ont été identifiées comme étant intéressante pour la transformation du quartier, des micro-budgets sont réalisés à la hâte, pour estimer le coût de transformation du terrain et sa valeur foncière dans le cadre d'une acquisition. Il faut donc que l'on s'attarde à saisir les tenants et aboutissants de la gestion foncière d'une opération de renouvellement urbain.

précédent sommaire suivant