WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Influences circadiennes sur le jugement social

( Télécharger le fichier original )
par Sébastien Stuhec
Université Libre de Bruxelles - Master en sciences psychologiques à  finalité spécialisée neuropsychologie et développement cognitif 2011
Dans la categorie: Biologie et Médecine > Psychologie et neuropsychologie
  

précédent sommaire suivant

III. Résultats

Tâche de vigilance psychomotrice (mesure de la vigilance)

Pour la tâche de vigilance psychomotrice, des analyses séparées ont porté sur le TR moyen pour les TRs > 100 ms et < 500 ms, le nombre d'omissions (TRs > 500ms), le nombre de commissions (TRs < 100 ms) et la variabilité des TRs (différence de TR moyen entre les 10% les plus rapides et les 10% les plus lents).

Sur l'ensemble des sujets, le temps de réaction (TR) moyen est de 333.24 ms (s.d. 38,83), le nombre d'omissions moyen est de 3.95 (s.d. 5,27), le nombre de commissions moyen est de 0.53 (s.d. 2,11) et la variabilité moyenne est de 161.08 ms (s.d 20,32). Le sujet 18 a été écarté des analyses parce que son TR est au-delà de 2 écart-types.

Le test de Kolmogorov-Smirnoff nous indique que le TR moyen et la variabilité sont distribuées normalement (p>0.20). Ce n'est en revanche pas le cas des omissions et commissions (p<0.01).

Nous avons effectué une analyse de la variance à mesures répétées pour le TR moyen et la variabilité avec un facteur intra-groupe Optimalité (moment de test optimal vs. non-optimal) et deux facteurs inter-groupes Chronotype (matinal vs. vespéral) et ordre de Passation de la condition optimale (lors de la 1ère vs. lors de la 2nde passation), avec l'âge en covariée.

âche de vigilance psychomotrice

Graphique 2 : effet significatif d'optimalité sur le temps de réaction chez les matinaux et vespéraux

Les résultats de l'ANOVA sur les temps de réaction moyen révèlent un effet d'interaction Optimalité*Chronotype (F(1,43)=9,0639;p=0,004) (graphique 2). Tous les autres effets sont non-significatifs (ps > .13). Les tests post-hoc Tukey HSD montrent que le TR moyen est plus rapide au moment optimal que non-optimal dans le groupe Vespéral (TR optimal 310 ms (s.d. 30) vs TR non-optimal 327 ms (s.d. 36) ; p = .003), ce qui n'est pas le cas dans le groupe Matinal (TR optimal 345 ms (s.d. 37) vs TR non-optimal 343 ms (s.d. 39,49) ; p = 0.97). Par ailleurs le TR moyen au moment optimal est plus rapide dans le groupe Vespéral que dans le groupe Matinal (p = .0024). Les autres effets ne sont pas significatifs (ps>0,20).

Aucun effet significatif n'a été observé pour une anova similaire portant sur la variabilité du TR (ps>0,24).

Les analyses effectuées pour les omissions et commissions sont des tests non-paramétriques de type Wilcoxon pour échantillons pairés. On constate une tendance à commettre davantage de commissions au moment non-optimal chez les vespéraux (Commissions optimal 0 (s.d. 0) vs Commissions non-optimal 0,21 (s.d. 0,51) ; W=0,00 ; p=0,07). Tous les autres effets sont

Vespéraux

non-significatifs (ps>0,12).

Les moyennes et écart-types des mesures de la PVT sont reprises dans le tableau 3 ci-dessous.

 

Matinaux

Vespéraux

Moyenne

Ecart-type

Moyenne

Ecart-type

TR Moyen Optimal

345,40

37,00

310,11

30,11

TR Moyen Non Optimal

343,29

39,50

326,65

36,06

Omissions Optimal

4,83

3,88

1,92

2,24

Omissions Non Optimal

3,83

2,90

2,79

3,89

Commissions Optimal

0,61

1,75

0,00

0,00

Commissions Non Optimal

1,39

4,52

0,21

0,51

Variabilité Optimal

167,76

30,21

156,38

22,60

Variabilité Non Optimal

158,63

23,37

163,42

25,15

Tableau 3 : Moyennes et écart-types dans les mesures de la tâche de vigilance psychomotrice chez les matinaux et vespéraux

précédent sommaire suivant