WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

L'incidence des quatre libertés communautaires sur la fiscalité : étude de la jurisprudence récente de la CJCE


par Mouna EL HIH
Université Toulouse 1 Capitole - Juriste international 2009
Dans la categorie: Droit et Sciences Politiques > Droit Fiscal
   
Télécharger le fichier original

sommaire suivant

L'incidence des quatre libertés communautaires sur la fiscalité :

Etude de la jurisprudence récente de la CJCE

Mémoire présenté pour l'obtention du

MASTER II Droit international et européen

Spécialité : Juriste international

Par

Mouna EL HIH

Sous la direction de

Monsieur Bernard Plagnet

Professeur à l'Université Toulouse I CAPITOLE

Année universitaire

2008-2009

Aux termes, de ce travail, je tiens à exprimer mes sentiments envers tous ceux et toutes celles qui ont contribué de loin ou de prêt à son aboutissement ;

Je tiens à exprimer ma profonde gratitude à mon Directeur de mémoire, Monsieur le Professeur Bernard Plagnet, que je remercie vivement de m'avoir fait confiance et d'avoir bien voulu m'encadrer.

Je remercie les responsables du Master II Juriste international, Messieurs les Professeurs Jean-Pierre Marty et Hugues Kenfack, qui m'ont offert la chance de participer à cette formation.

J'adresse un grand merci à tous les étudiants de ma promotion, ainsi qu'à mes plus proches amis de m'avoir permis de passer une très belle année universitaire, au sein d'un groupe cosmopolite et d'une grande richesse humaine.

A mes parents, Ahmed et Najoua, qui ont su croire en moi pendant toutes ses années, et qui n'ont eu de cesse de me témoigner de leur soutien et de leur affection.

SOMMAIRE

Remerciements :..........................................................................................p.1

Introduction générale : ..................................................................................p.5

Première partie

L'EXAMEN PAR LE JUGE COMMUNAUTAIRE DE LA COMPATIBILITE DE LA LEGISLATION FISCALE NATIONALE AVEC LES QUATRE LIBERTES

Chapitre I : L'identification par la CJCE de l'atteinte fiscale à l'aune des libertés fondamentales et des principes proclamés par le Traité...............................................p.8

Section 1 : La consécration par la Cour de la portée fiscale des libertés et des principes de discrimination et d'égalité..............................................................................p.9

§1 Des libertés fondamentales dont la portée a pleinement été consacrée par la Cour sur le terrain fiscalité..............................................................................................p.9

A) Des libertés limitées par leur nature économique et l'aspect transfrontalier de la circulation à protéger.........................................................................................................p.9

B) La libre circulation des travailleurs, le droit d'établissement et la libre circulation des services....................................................................................................p.11 C) Le cas particulier de la libre circulation des capitaux...........................................p.13

§2 Les principes de non-discrimination et d'égalité mis au service de la protection des libertés en matière fiscale.......................................................................................p.14

A) La portée du principe de non-discrimination à raison de la nationalité à travers la jurisprudence communautaire..........................................................................p.15

B) Le principe d'égalité comme remède aux discriminations déguisées........................p.17

Section 2 : Identification de l'atteinte fiscale en principe incompatible avec le traité : l'évolution de la jurisprudence récente de la Cour.................................................p.18

§1L'étape de l'examen de la comparabilité des situations............................................p.19

A) Résidence et comparabilité : véritable critère ou simple point de départ dans l'examen de la comparaison des situations ?..............................................................................................p.19

B) Les nouveaux critères appliqués à l'examen de la comparabilité : critères factuels, et objectif de la loi de l'Etat d'imposition.............................................................p.20

C) L'éviction de l'étape de la comparaison..........................................................p.23

§2 L'Examen de l'existence de la contrariété de la mesure nationale à l'une des libertés du Traité.......................................................................................................p.24

A) La sélection des dispositions communautaires pertinentes ou la question de l'articulation des libertés...............................................................................................p.24

B) Le choix de la qualification : discrimination ou entrave ?................................................p.28

Chapitre II : L'évolution des justifications des mesures fiscales contraires aux libertés et l'aménagement du test de proportionnalité...........................................................p.34

Section I : Une recevabilité assouplie des justifications aux restrictions fiscales nationales................................................................................................p.35

§1 L'évolution des justifications « traditionnelles » : entre confirmation et mutation..................................................................................................p.36 A) La confirmation de la lutte contre la fraude et l'évasion fiscale et de la nécessité d'assurer l'efficacité des contrôles fiscaux.....................................................................p.36

B) Le retour de la cohérence du système fiscal et la mutation du principe de territorialité...............................................................................................p.38

§2 L'apparition de justification nouvelles...........................................................p.40

A) La sauvegarde d'une répartition équilibrée du pouvoir d'imposition et le risque de double déduction des pertes des filiales étrangères dans l'Etat de la filiale..................................p.40

B) De nouvelles justifications potentiellement admises par la Cour..............................p.43

Section II : L'évolution du contrôle de proportionnalité..........................................p.44

§1 Le critère de proportionnalité......................................................................p.45

A) Le contrôle d'adéquation entre la mesure nationale et l'objectif qu'elle poursuit.........p.45

B) La possibilité d'atteindre l'objectif poursuivi par des mesures moins contraignantes...........................................................................................p.47

§2 Le vacillement du test de proportionnalité entre l'examen de la finalité de la mesure le contrôle d'opportunité..................................................................................p.48

A) L'examen de l'objectif de la mesure litigieuse.................................................p.48

B) Le basculement vers un contrôle d'opportunité................................................p.49

Deuxième partie

L'IMPACT DU CONTROLE DE LA CJCE

Chapitre I : L'affectation de l'ordre normatif interne par le contrôle exercé par la Cour.......................................................................................................p.51

Section 1 : La volonté de respecter la jurisprudence communautaire, corolaire d'une « harmonisation forcée ».................................................................................p.52

§1 Le « dédoublement forcé » du juge national, juge de droit commun du droit fiscal communautaire..........................................................................................p.52

A) L'assimilation par le juge national de la jurisprudence de la CJCE.........................p.52

B) Les difficultés rencontrées par le juge national face à la jurisprudence communautaire...........................................................................................p.56

§2 La réaction de l'administration et du législateur face à la Jurisprudence de la Cour.......................................................................................................p.59

A) La réaction de l'administration...................................................................p.59

B) La réaction du législateur...........................................................................p.60

Section 2 : Les procédures permettant l'exercice d'un contrôle juridictionnel communautaire en matière de fiscalité

§1 L'exercice d'un contrôle indirect à travers la procédure de demande de décision préjudicielle.............................................................................................p.62

A) Le renvoi préjudiciel, technique de collaboration inter-juridictionnelle et outil d'uniformisation en matière de fiscalité.............................................................p.62

B) L'incidence d'une telle procédure sur les dispositifs fiscaux nationaux et l'utilisation parfois discutable de celle-ci par le juge national..................................................p.64

§2 L'exercice du contrôle direct en matière de fiscalité à travers le recours en manquement.............................................................................................p.65

A) Les dispositions applicables en la matière......................................................p.65

B) L'application du recours en manquement en matière de fiscalité............................p.67

Chapitre II : L'affectation des relations internationales par la logique téléologique de la CJCE.....................................................................................................p.69

Section1 : Les relations internationales des Etats membres incontestablement affectées par la jurisprudence de la CJCE..............................................................................p.70

§1 L'intervention de la Cour dans les rapports conventionnels entre Etats membres.........p.71

A) Une primauté incontestée du Droit communautaire sur les conventions antérieures au Traité CE................................................................................................p.71

B) La prééminence du droit communautaire sur les Conventions postérieures au TCE......p.72

§2 Droit communautaire et Etats tiers...............................................................p.74

A) Le respect des engagements conventionnels antérieurs au traité et le principe de traitement national appliqué aux conventions postérieures....................................................p.74

B) L'extension possible de la jurisprudence de la Cour aux Etats tiers.........................p.76

C) L'impact de la libre circulation des capitaux dans les relations avec les pays tiers........p.77

sommaire suivant