WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche ethnopsychiatrique du malade réanimé : Réhabiliter l'esprit dans les pratiques de soins

( Télécharger le fichier original )
par Véronique DI MERCURIO
Université Paris 8 - Master 1 Psychologie Clinique 2007
  

précédent sommaire suivant

Vérification des critères de scientificité

Critères de scientificité de l'étude (Drapeau, 2004)

Validité interne

Pour tous les sujets, les observations retenues ont été réévaluées par les feed-backs des acteurs de soins. Cette participation active de nombreux acteurs de soins a permis d'établir une relation de confiance et crée un intérêt pour l'aspect psychologique du soin des malades.

Validité externe

Le facteur d'intubation a été préalablement confronté à d'autres facteurs (coma, sédation, état général, âge) et a été retenu pour sa pertinence. L'avis des acteurs du soin a été également retenu.

Fidélité

Vérification des données par la référente de stage pour la plupart des sujets, présence régulière sur le terrain de 2,5 jours par semaine sur toute une année scolaire

Objectivité

Prise en compte de l'ensemble du phénomène et de l'impact de la présence du chercheur. 3 années d'expérience à la Croix-Rouge Ecoute, au téléphone, ainsi qu'en face à face dans d'autres associations humanitaires, a permis de travailler la prise de conscience des phénomènes de transfert propres à toute relation, de centrer un entretien sur l'interviewé, de favoriser les reformulations les moins inductrices possibles.

Contre-transfert

Groupe de parole comme écoutante et suivi thérapeutique personnel afin de prendre conscience des réactivations d'événements de vie avec la rencontre avec la souffrance de l'autre et éviter les biais d'identification et de projection.

Possibilités régulières d'entretien avec la référente de stage, et confrontation avec les points de vue des soignants et d'autres psychologues du service.

précédent sommaire suivant