WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La gestion systémique de la crise financière internationale de 2008: le cas de deux banques coopératives


par Nabila Ouchene
HEC Montréal - Master 2015
  

précédent sommaire suivant

2.3 Cadre Conceptuel

Nous avons tenté, par l'intermédiaire de la revue de littérature, de mettre en avant le fait que la gestion d'institutions financières, d'instruments et de produits financiers, d'actifs et de risques financiers peut être explorée sur la base de nouvelles perspectives, autres que la perspective financière et scientifique habituellement appliquées à l'étude de l'industrie financière et des institutions financières.

Ces nouvelles perspectives, la gestion de crises et l'éthique coopérative d'une part, le modèle de gestion des banques coopératives d'autre part, ont été présentées en premier lieu, dans le contexte d'une économie en partie basée sur la finance de marché. Autrement dit, il s'agit d'une forme de capitalisme de marché dont les capitaux et les flux de liquidités sont hautement concentrés au niveau de l'industrie financière depuis la fin des années 1980. C'est ainsi, en second lieu, dans le contexte de la crise financière internationale de 2007-2008, qu'ont été exposées les caractéristiques et les conditions dans lesquelles a pris place une crise systémique et ses conséquences. Puis, l'examen de l'ampleur des effets de la crise sur les deux banques coopératives selon le degré de leur internationalisation, performance financière et leur modèle organisationnel en comparant le processus de gestion de crise du Crédit Agricole versus celui du Mouvement Desjardins.

46

Les banques coopératives constituent notre objet d'étude de l'industrie financière sur la base d'une autre perspective, celle de la finance comportementale qui implique une gestion fondée davantage sur le comportement humain. Ce sont des institutions financières dont le modèle organisationnel représente une alternative de gestion des banques comparé aux banques commerciales ou d'affaires. En effet, les fondements des banques coopératives reposent sur une gestion responsable, démocratique, favorisant la stabilité financière et qui prend en compte les intérêts des parties prenantes de l'ensemble d'une société. Enfin, la perspective managériale, de par la gestion de crise, peut fournir un concept exploratoire en vue d'étudier les deux banques coopératives en comparant leur potentiel de gestion de crises et les raisons qui expliquent que le Mouvement Desjardins ait mieux résisté à la crise que le Crédit Agricole. De même, la perspective de l'éthique coopérative met en lumière les liens entre la gestion de crises et l'éthique coopérative.

La figure 3 ci-dessous schématise la cadre conceptuel fondée sur les deux principaux modèles de la méthodologie. L'idée principale est que le processus de gestion de crise est un système composé de variables inter reliées. Ainsi, les quatre facteurs (individu, culture, structure, stratégie) du modèle de l'oignon en gestion de crise et l'éthique coopérative pourraient s'influencer mutuellement et créer une dynamique positive qui aboutirait à la performance et stabilité financière ainsi qu'à une gestion de crise prévenante qui auraient pour résultat de réduire le risque de crise systémique et de pertes financières ou faillites.

47

Figure 3 : Cadre conceptuel.

précédent sommaire suivant