WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Transformation traditionnelle et commercialisation de l'huile de palmiste, cas de la région maritime

( Télécharger le fichier original )
par S. Adodo ABALO
Université de Lomé/ Ecole Supérieure d'Agronomie - Ingénieur Agro-économiste 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Section 2 : Transformation des noix de palmiste : considérations techniques et économiques

2.1 Généralités

Avant d'étudier les propriétés, les techniques de production et la commercialisation des huiles de palmiste, il est important de rappeler que les fruits du palmier à huile sont groupés sur un support appelé rafle. La rafle comporte un nombre variable de fruits et l'ensemble est appelé régime avec un poids variant entre une dizaine et une cinquantaine de kilos. Selon BAGOT (1957), « les noix de palme sont des drupes de forme ovoïde assez régulière de 2 à 6 cm de longueur et pesant 3 à 20 grammes. De couleur à maturité variant du jaune orangé au brun noir, les noix de palme renferment l'huile de palme, contenue dans la pulpe, et l'huile de palmiste que l'on extrait de l'amande ». Ces deux sortes d'huile sont de composition et de caractéristiques nettement différentes. Leur teneur dans le régime de noix est de 21 à 23 % pour l'huile de palme et de 2 % pour l'huile de palmiste (FAO, 2000). L'amande, de forme oblongue, est contenue dans une coque très dure d'épaisseur variable. La noix de palmiste (coque et amande) a une dimension variable entre 12 et 14 mm (BAGOT, 1957). Selon le même auteur, l'amande de palmiste contient 50% d'huile environ de son poids. Elle subit une préparation particulière préalablement à toute opération d'extraction à cause de sa grande dureté.

2.2 Propriétés : composition, caractéristiques et principales utilisations de l'huile de palmiste

2.2.1 Composition et caractéristiques

Selon BAGOT (1957), l'huile de palmiste est en réalité une graisse à la température de 15°C, son point de fusion oscille entre 23 et 30°C. A l'état liquide sa couleur est jaune claire si elle provient d'amande de qualité. Après solidification, elle devient presque blanche. Citant le même auteur, l'huile est caractérisée par sa forte teneur en acides gras saturés de faible poids moléculaire (acides volatiles). Parmi les acides gras de l'huile, on a l'acide laurique (45 à 52%), l'acide myristique (14 à 18%), l'acide palmitique (6 à 9%), l'acide oléique (10,5 à 18,5%), l'acide caprylique (2,4 à 4,3%) et l'acide caprique (3 à 7%). Elle a une indice de saponification élevée : 242 à 254 (BAGOT, 1957). A la température de 15°C, sa densité est de 0,9 à 0,92 (BAGOT, 1957).

2.2.2 Principales utilisations

BAGOT (1957) affirment que l'huile de palmiste est utilisée pour l'alimentation, après raffinage, en servant à la fabrication des margarines, des graisses végétales et des graisses à chocolat. Il poursuit en disant qu'elle est aussi utilisée pour la savonnerie où sa teneur en acides laurique et myristique permet l'obtention de produits disposant de bonnes propriétés moussantes et que les tourteaux obtenus à la production de l'huile servent à l'alimentation du bétail. GUGLIELMO & al, (2005), confirment une partie des propos de BAGOT lorsqu'ils écrivent que l'huile de palmiste est très utilisée à des fins alimentaires (margarines, beurre végétal, ou sous forme d'huile partiellement hydrogénée), auxquels cas qu'elle est raffinée et décolorée.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net