WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Microfinance et développement: une mise en évidence théorique et empirique de la relation

( Télécharger le fichier original )
par Hermann-Didier TEBILI
Université Paul Cézanne Aix en Provence Faculté d'économie Appliquée - Master Institutions et Développement 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

B/ Quelques résultats empiriques sur la performance des IMF

Les résultats empiriques de la microfinance dans les PED peuvent être appréhendés à deux niveaux aussi bien en termes de performances sociales que financières. Ceci mérite une succincte revue de la littérature sur la performance sociale des IMF.

Dans la littérature économique, la microfinance est admise comme une méthode très efficace contre la pauvreté. En effet, elle a permis de sortir de la pauvreté, en moins de 10 ans, un tiers des clients de la Grameen Bank est parvenu à sortir de la pauvreté et un second tiers s'est hissé à un niveau proche du seuil de pauvreté. Par ailleurs, les prêts ont eu pour effet indirect de permettre l'accès à l'éducation par exemple. D'une manière générale, la microfinance participe à l'accroissement de la production et de la consommation de produits locaux. Toutefois, Haley et Morduch [2003] ont aussi pu montrer que dans les PED, la capacité des IMF à atteindre des populations était extrêmement variable, les unes ne ciblant que les ménages à faible revenu ;les autres finançant de manière effective les personnes en situation de réelle pauvreté. Néanmoins, un consensus semble exister à l'échelle internationale pour considérer que les programmes de microfinance ne ciblent pas les plus pauvres des pauvres, mais ceux qui demeurent proches du seuil de pauvreté. Gonzalez-Vega et alii [2000] montrent par exemple dans le cas Bolivien que 5 IMF considérées dans l'étude ne touchent que les pauvres situés juste au dessous et en dessus du seuil de pauvreté.46

Elle ne peut, bien sur changer totalement à elle seule la donne dans les pays les plus démunis, mais elle permet d'améliorer la dignité des personnes, avec une efficacité en termes d'épanouissement personnel, de confiance et d'estime de soi, renforcement de son réseau relationnel, etc.

De plus la pauvreté entraîne une détérioration des conditions de vie. Or on sait qu'il n'y pas de santé sans lutte contre la pauvreté où la microfinance joue un rôle crucial. En effet, les emprunteurs malades peuvent puiser dans leur budget pour financer les soins. De plus, elle permet aux ménages d'investir dans l'éducation de leurs enfants, la microfinance permet la diffusion de pratiques saines et une prévention des principales pathologies. Certaines banques des

46 Basée sur un échantillon de 588 clients de la micro finance provenant de 5 IMF (Bancosol, Caja Los Andes, FIE Sartawi et Prodem), cette étude compare le niveau de pauvreté de ces clients à celui d'un groupe de référence pris au sein de la population de La Paz.

pauvres proposent même, conscientes de l'importance du sujet, des programmes de sensibilisation à l'hygiène.

Si on s'intéresse maintenant à l'efficacité en termes de revenu, la microfinance permet d'augmenter les revenus des emprunteurs lorsqu'ils sont utilisés efficacement. La microfinance permet de créer de la richesse bien que les prêts dans les PED, n'excèdent pas 100 dollars. Ces microcrédits permettent une augmentation de revenu et une amélioration des conditions des pauvres.

En Asie, le programme de microcrédit de Bri a pu sortir 178000 ménages qui étaient en extrême pauvreté avec une augmentation de revenu de 76% par rapport à 12% pour le reste de la zone indonésien. Afrique malgré que le développement du microcrédit reste faible, on constate quand même une amélioration du bien être.

En termes de création et de promotion de l'entrepreneuriat, la microfinance a permis aux pauvres de développer des petits projets de métiers qui ont permis une amélioration des conditions de vie des plus démunis. La microfinance constitue un puissant instrument d'émancipation en permettant aux pauvres et en particulier aux femmes, de devenir des agents économiques de changement. Car il faut rappeler que les femmes ne bénéficient pas du même accès aux ressources que les hommes, alors même que leur potentiel de production est considérable. Par exemple, elles produisent entre 70 et 75% des cultures vivrières de l'Afrique subsaharienne. Alors, en tirant profit du gain potentiel de productive généré par les femmes, et grâce à l'amélioration de leur situation et notamment de celle des femmes agriculteurs, il serait possible d'augmenter fortement la production vivrière de l'Afrique subsaharienne par exemple pour réduire sensiblement l'insécurité alimentaire dans la région et ceci à l'accès au crédit.

En définitive, en termes d'efficacité, la microfinance permet une amélioration, et une stabilisation des revenus pour aboutir ainsi à l'autonomie financière.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.