Rechercher sur le site:
 
Web Memoire Online
Consulter les autres mémoires    Publier un mémoire    Une page au hasard

L'espace dans Rigodon de CÚline


par Gaëtan Jarnot
UniversitÚ de Nantes
Traductions: Original: fr Source:

précédent sommaire suivant

2-2-3- BERGSON

Ce dernier auteur, philosophe, est brièvement cité. Ce qu'il retient du philosophe nous intéresse particulièrement puisqu'il s'agit de la perception de l'espace. Mais ce passage, situé au début de Rigodon, retient surtout notre attention pour sa valeur programmatique du roman qui suit.

Bergson nous le dit ! vous remplissez une boîte en bois, une grande boîte, de toute petite limaille de fer, et vous donnez un coup de poing dedans, un fort coup de poing... qu'observez-vous ? vous avez fait un entonnoir... juste de la forme de votre poing !... pour comprendre ce qui s'est passé, ce phénomène, deux explications... l'intelligence de la fourmi tout éberluée, qui se demande par quel miracle un autre insecte, fourmi comme elle, a pu faire tenir tant de limaille, brin par brin, en tel équilibre, en forme d'entonnoir... et l'autre intelligence, géniale, la vôtre, la mienne, une explication, qu'un simple coup de poing a suffi... moi chroniqueur j'ai à choisir, le genre fourmi, je peux vous amuser... aller et venir dans la limaille... avec l'explication coup de poing je peux encore vous divertir, mais beaucoup moins...34(*)

Encore une fois Céline ne retient que ce qui l'intéresse et qu'il peut appliquer à son propre cas : le narrateur et sa perception de l'espace. L'Evolution créatrice (1907) donne une interprétation sensiblement différente du phénomène, mais Céline simplifie le commentaire pour n'en tirer que ce qui est nécessaire pour sa démonstration. Céline oppose deux intelligences, deux systèmes de perception de l'espace. L'une est capable de donner un sens à ce qui l'entoure et de l'expliquer, l'autre ne fait que décrire une topographie qui ne peut que paraître étonnante. Céline infléchit toujours deux positions : l'une serait proche d'un certain réalisme en littérature, tandis que l'autre plaide pour une libération des contraintes réalistes. Ici le but n'est plus la représentation d'un spectacle gigantesque, mais le simple divertissement du lecteur. Céline opte pour la seconde solution : le désir de plaire au public est le prétexte de ce choix.

Toutes les références littéraires recelées dans Rigodon ne sont donc pas uniquement des modèles littéraires puisque d'autres références (Diderot, Sainte-Beuve) peuvent se cacher derrière elles. Elles offrent cependant toutes à Céline l'occasion d'étayer une réflexion sur l'espace. Nous allons à présent vérifier si dans sa pratique de l'écriture, Céline applique les principes qu'il expose.

* 34 Rigodon, p.731

précédent sommaire suivant








® Memoire Online 2007 - Pour tout problème de consultation ou si vous voulez publier un mémoire: webmaster@memoireonline.com