WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de la politique de gestion des stocks dans une entreprise pétrolière. Cas de la SEP-Congo.


par Héritier MIKOTI BOMOLO
Université protestante au Congo - Graduat 2011
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE 1. GENERALITES SUR LA GESTION DES
STOCKS

Dans une entreprise, les stocks peuvent présenter une proportion importante des actifs. Ils engendrent un besoin important d'investissement et immobilisent le fond qui pourrait être consacré à d'autres activités aussi rentables. Donc gérer les stocks s'avère un acte important dans toute entreprise qui en possède.

Pour mieux appréhender le thème exploité, nous allons, dans les lignes qui suivent, épingler quelques notions y afférentes.

1.1. Definition du stock

Vue son importance dans toute entreprise, le stock attire l'attention de bon nombre d'auteurs. Ce qui explique l'existence de plusieurs définitions du concept « stock », parmi lesquelles nous pouvons souligner :

- Le stock est une provision des produits en instance de consommation2 ;

- Le stock est l'ensemble des marchandises accumulées en attente d'être transformées et / ou vendues3 ;

- Le stock est une quantité de biens accumulés dans l'attente d'une utilisation, en vue d'harmoniser un flux d'entrée et un flux de sortie dont les rythmes sont différents4 ;

- Le stock est la conséquence d'un écart entre un flux d'entrée et un flux de sortie sur une période de temps5 ;

- Le stock peut être défini comme l'ensemble des articles détenus par l'entreprise, tout en sachant qu'un article est tout objet manufacturé clairement identifiable dans l'entreprise6 ;

2 ZERMATI.P, La pratique de la gestion des stocks, éd. Dunod, Paris 1985, p. 203.

3 VIZZA VONA. P, La gestion financière, 9ème éd. Atol, Paris 1985, p. 226.

4 ROSSIGNOL. A, Gestion économique 2, piloter : économie d'entreprise, éd. Foucher 1997, p. 100.

5 JEAN DERRUPE, Les opérations de l'entreprise, éd. Economica, 1992, p. 615.

6 ARMAN DAYAN, Manuel de gestion, vol 2, éd. Ellipses 1999, p. 129.

8

MIKOTI BOMOLO Héritier
Analyse de la politique de gestion des stocks dans une entreprise pétrolière cas de la
SEP-CONGO

- Le stock est une réserve quelconque momentanément inemployée, ayant une valeur économique et destinée à satisfaire une demande future7.

De toutes les définitions évoquées ci-haut, nous résumons la notion de stock en ce qu'il consiste à l'ensemble des biens consommables entreposés par l'entreprise, en vue de l'utilisation future.

1.2 Classification des stocks

Les stocks peuvent être classifiés selon deux critères :

- La nature des produits ; - Le volume.

1.2.1. Classification selon les produits8

Il existe plusieurs produits susceptibles d'être stockés. Dès lors, signalons que la classification des produits pouvant faire l'objet de stockage est particulière pour chaque type d'entreprise.

A titre illustratif nous nous proposons de faire une classification des produits de stockage dans les entreprises de production.

En effet, dans ces dernières, on rencontre généralement plusieurs type de stock tels que :

- Les matières premières et composantes qui sont les articles achetés par l'entreprise, réceptionnés, mais qui ne sont pas encore dans le processus de production ;

- Les produits finis qui sont tous les articles ayant subi toutes les opérations de transformation et prêts à être livrés au client. On les retrouve dans les usines, dans les centres de distribution ou dans les dépôts ;

7 MAPHANA MA NGUMA, Cours de recherche opérationnelle, 1ère Licence ECAP, FASEG, UNIKIN 2003

8 JEAN DERRUPE, op.cit, p. 616.

9

MIKOTI BOMOLO Héritier
Analyse de la politique de gestion des stocks dans une entreprise pétrolière cas de la
SEP-CONGO

- Les produits encours de fabrication, constitués des articles entés dans le processus de transformation mais pas encore terminés. On les trouve dans des stocks intermédiaires, au pied des machines ou en transfert entre les machines ;

- Les pièces de rechanges, articles intermédiaires et sous ensembles

qui sont prêts à être livrés au titre du service après vente ;

- Les pièces de maintenance, outils et outillage, c'est-à-dire articles

utilisés en production qui ne font pas partie des produits fabriqués.

précédent sommaire suivant