WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problématique du coàt des services dans les microfinances au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Achille Landry WOMEGNE POKAHA
Institut de recherche et d'enseignement en relation internationale et européeene (IRERIE LLC) - Master II en gestion et finance 2011
  

précédent sommaire suivant

IV- LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES STRUCTURES

De par son activité essentiellement tournée vers les « gagne-petit » et les couches défavorisées, les EMF jouent un rôle d'émulation sociale dans l'économie Camerounaise et devrait bénéficier de la part des autorités de certaines facilités, voire de subvention nécessaires pour la bonne marche de leurs opérations.

En effet, s'il est aisé pour une banque ou une grande entreprise de dégager les liquidités nécessaires pour l'aménagement et la sécurisation de leurs activités, ces tches s'avèrent très pénibles et énormément éprouvantes pour les finances des EMF. C'est ainsi que bon nombre de structure fonctionne dans des locaux totalement délabrés et sans les mesures de sécurité adéquates (informatisation, garde armée, vidéo-surveilla nce, etc.)

42

Réalisé et soutenu par WOMEGNE POKAHA Achille Landry

Nous estimons que le gouvernement à travers le ministère des finances et le programme de renforcement des capacités des structures de microfinance (PPMF) devrait plus s'impliquer dans la qualité des infrastructures et des hommes appelés à gérer les structures de microfinance ; il en va de leur pérennité et de la qualité du service offert.

V- I $ ITI <1 $ 0 , 6$ 7 , 2 1 ITI ( II I$ 662 &, $ 7 , 2 1 IP5 2 ) ESSIONNELLE

Si la plus part des mesures citées ci-dessus devrait être le fait des autorités de tutelle et de contrôle, la dynamisation de l'association professionnelle incombe par contre en premier lieu aux promoteurs d'EMF qui en seront également les véritables bénéficiaires.

En effet, à l'état actuel des choses, il est difficile pour les EMF opérants de faire entendre leur voix en cas d'incident, ceci parce qu'ils évoluent en rang dispersé bien qu'une association professionnelle (ANEMCAM) existe pour défendre leur droit. Bien qu'obligatoire pour tout EMF, l'adhésion ne constitue pour ceux-ci qu'une formalité à remplir pour pouvoir exercer leurs activités, et les concours de leadership pour le contrôle de la structure n'est pas pour arranger les choses.

Pourtant, cette structure en cas de fonctionnement normal deviendra en dehors d'une sorte de syndicat, un cadre de concertation et de réflexion sur les maux qui minent le secteur d'activité et pourra devenir le laboratoire ou la chambre de compensation des chèques des EMF qui faut t'il le rappeler ne sont pas compensables entre les structures fonctionnels.

En plus, cette association pourra tenir une sorte de centrale des risques où seront répertoriés tous les mauvais clients repérés dans chaque structure. En l'absence d'une telle centrale, le phénomène actuel où un mrme client est en impayé dans plusieurs structures ne pourra pas cesser.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.