WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La France et la reconstruction de la République Démocratique du Congo

( Télécharger le fichier original )
par Guelord Mpongo Ngamake
Université de Lubumbashi - relation internationale 2010
  

précédent sommaire suivant

Appel aux couturier(e)s volontaires

SECTION III. DES DEFIS A RELEVER PAR LA R.D.C

La compréhension de cette section passe par les défis de l'Etat congolais dans la gérance des ressources naturelles, les perspectives du développement social en RDC et enfin, la nécessité pour la RDC de redynamiser son statut réel dans les R.I.

§1. LES DEFIS DE L'ETAT CONGOLAIS DANS LA GERANCE DES RESSOURCES NATURELLES

La gérance des ressources naturelles par l'Etat congolais demeure d'une importance dans le but de faire l'office de contrôle de protéger ces populations est d'avantage compliqué par le manque d'infrastructure de transport, l'exploitation illégale des ressources naturelles de la R.D.C, l'instabilité politique, le dysfonctionnement du système judiciaire, l'absence de l'Etat de droit et l'ordre, l'existence des différents groups rebelles. A l'ère de la mondialisation, aucun Etat ne fonctionne en vas clos. La R.D.C dans la gérance des ressources naturelles a plus besoins d'une expertise étrangère mais elle doit exercer son pouvoir régulier et assurer l'efficacité de son pouvoir sur toute l'étendue du territoire national.

Pour cela les perspectives de retour à la paix dans une région affectée par les violences depuis une décennie supposent une restauration de capacité de l'Etat, en premier lieu là où elles sont les plus affaiblies pour qu'une initiative en faveur de la paix dépasse le stade des bonnes intentions, il importe d'analyser la situation avec lucidité et de proposer des axes d'action.

Il est clair qu'il n'y aura pas de retour durable à la paix sans développement. C'est une condition nécessaire même si elle n'est pas suffisante, une gérance, sérieuse des ressources naturelles avec les entreprises étrangères compétitives. Le développement congolais est possible, pour cela que la lutte contre la pauvreté, nouvelle formule, en moins pugnace, nait l'affaire de l'ensemble de forces vives de la nation.

Le combat pour le développement démocratique du Congo doit fournir assez d'effort pour que l'économie cesse d'être sous la domination exclusive des activités primaire d'exploitation, mais prennent en considération l'économie par le bas, celle qui répond aux besoins élémentaires de population ou ce qui touchent aux petites activités marchandes, aux PME, mérite d'être soutenu par les pouvoirs publics, l'aide internationale, l'action des ONG, il ne s'agit pas pour autant de miser sur l'informel, mais d'intervenir d'une manière ponctuelle dans les actions générales des recettes flexibles, le code d'investissement de manière à s'attirer plus d'investisseurs crédibles qui respecteraient les réglementation en vigueur de l'Etat congolais.57(*)

* 57 BAKOLE WA ILUNGA, conditions et voies de développement intégral au Zaïre, Katanga, 1985 p.15

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil