WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La France et la reconstruction de la République Démocratique du Congo

( Télécharger le fichier original )
par Guelord Mpongo Ngamake
Université de Lubumbashi - relation internationale 2010
  

précédent sommaire suivant

§3. DEFINITION DE LA COOPERATION

La coopération est un concept ayant une multitude de définitions autant qu'il y a d'autres qui la définissent, ainsi pour accéder à la perception de ce concept nous proposons quelques définitions que donnent certains auteurs.

En effet, le concept coopération vient étymologiquement du latin « cun » qui veut dire « avec » et « opus » qui veut dire « oeuvre ».

En référence de ces deux termes en terme précis, c'est tout simplement l'action de participer à une oeuvre commune.

Le dictionnaire Larousse définit le concept du point de vue économique comme étant « une méthode d'acte par laquelle les individus visant les mêmes intérêts s'associent en vue de la réalisation d'un projet collectif »10(*)

Ainsi pour notre part, nous pouvons noter que dans le contexte des relations internationales, la coopération est indispensable pour le progrès. De ce fait, il y a bien à noter que sa finalité ne pourra que se situer dans la quête de l'intérêt nationale.

C'est un mode des relations qui implique la mise en oeuvre d'une politique ou d'une tactique poursuivie pendant une certaine durée de temps est destinée à rendre plus intimes, grâces à des mécanismes permanents, les relations dans un ou plusieurs domaines déterminés, sans mettre en cause l'interdépendance des unités concernées.

La population est constituée par les citoyens habitant et vivant sur un même territoire ne doivent qu'entretenir entre eux, les relations, cette existence commune dont il faut montrer résulte d'un sentiment qui traduit le bon vouloir de vivre collectivement en tenant compte aux liens socio-historiques.

Sur cette base, elle entretien les coopérations pour pouvoir élever leur niveau de vie, bien que la coopération s'effectue pour chercher un développement, on veut résoudre un problème et les partenaires vont déterminer le secteur dans laquelle ils vont coopérer.

Partant de ces définitions susmentionnées de la coopération dégagent clairement l'essence de ce concept qui met en trait la volonté des partenaires à réaliser un ou plusieurs projets en commun.

Dans les techniques d'intervention propre aux partenaires, la volonté de cohésion a une place importante, c'est-à-dire avoir une certaine discipline et une efficacité plus concrètement pour toute question d'intérêt commun, il doit y avoir examen au sein des partenaires en vue d'arrêter une position commune servant de base à une action concrète.

Ceci implique la participation effective à la réalisation de cette oeuvre et l'engagement de tous à collaborer sincèrement au projet.

Ce qui dit « coopération «  stigmatise les partenaires, ces dernier peuvent être soit des individus privées, soit des Etats, soit des régions ou bloc géographique, culturel, économique,...

Telle est le cas de la coopération culturelle Franco congolaise à savoir : la promotion de la francophonie, le réseau culturel Francophonie, les alliances franco congolaises, soutiens à la diversité culturelle.

Ceci nous pousse à étudier un autre point qui est celle de la coopération internationale.

* 10 Paul, A, Larousse du XXe s, Paris éd Maison Larousse tome II, 1929, p.226

précédent sommaire suivant











Moins de 5 interactions sociales par jour