WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude bibliographique sur les bio-indicateurs et biomarqueurs des effets des perturbations des ecosystèmes par les pesticides

( Télécharger le fichier original )
par Mathias KAYALTO
Institut agronomique et vétérinaire Hassan II du Maroc - Diplome de 3ème cycle d'ingénieur agronome 2011
  

précédent sommaire suivant

2.5.2.2.Les carbamates

Ce vaste groupe rassemble les dérivés de l'acide carbamique. Ils agissent comme les organophosphorés. Ils sont neurotoxiques inhibiteurs du cholinestérase. Mais cette action d'inhibition est réversible. Ce sont des composés peu stables, peu solubles dans l'eau.

2.5.2.3. Les Pyréthrinoïdes

Les Pyréthrinoïdes sont des composés lipophiles, peu stables, et sont rapidement inactivés par les microorganismes du sol. Ils sont non rémanents dans l'environnement et ne laissent pas des résidus dans l'eau et les végétaux. Ces insecticides sont peu toxiques pour l'homme mais toxiques pour certains organismes aquatiques et les abeilles. Ce sont des composés biodégradables. Ils pénètrent dans l'organisme par voies d'ingestion, d'inhalation et transcutanée. Les métabolites issus de l'hydrolysation sont facilement éliminés par urine (SSA, 2010).

2.5.2.4. Les Benzoylurées (perturbateurs de mues)

C'est un groupe d'insecticides découvert en 1972, le Diflubenzuron étant la première matière active commercialisée. Elle se caractérise par son mode d'action qui perturbe la formation de la chitine qui n'est plus sous forme fibrillaire des larves d'insectes. La chitine synthétase est le site actif. Les insectes meurent lors de la mue suivante. Ils sont faiblement toxiques pour l'homme. Le délai d'action est de 2 à 7 jours. Leur demi-vie est de 2 semaines. Ces produits sont rémanents et peuvent être utilisés dans le cadre de la lutte préventive contre le Criquet Pèlerin (Dobson, 2001).

2.5.2.5. Les Phénypyrazoles

Le principal représentant de ce groupe est le Fipronil et ses métabolites. C'est un insecticide rémanent et son action est relativement lente. Ils bloquent les canaux colorés régulés par l'acide gamma - aminobutylique.

Il possède un spectre large et affecte de nombreuses autres espèces d'arthropodes. Il est aussi relativement sans danger pour les mammifères à faible dose (FAQ/GCP, 2004).

2.5.2.6. Les insecticides biologiques

L'utilisation des micro-organismes naturels pour lutter contre les ravageurs est devenue le moyen « écologique » d'espoir quand on se réfère aux effets toxiques des pesticides de synthèse. Cette utilisation est devenue possible grâce aux travaux réalisés sur certaines souches des bactéries (Bacillus thurigensis moins efficace sur le criquet), virus (entomopox) ; les protozoaires (Nosema locustae) ; les champignons (Metarhizium anisopliae var acridum). Ces champignons sont utilisés comme bio-pesticides qui ont donné satisfaction en lutte antiacridienne (Dobson, 2001).

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.