WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Relation banque/ PME. Cas des PME de la région Souss Massa Dràa au Maroc


par Mohamed et Samir ABARGAZ et ABOUDRAR
Université Ibn Zohr d'Agadir - Licence  2012
  

précédent sommaire suivant

PARAGRAPHE2 : LES INTERPRETATIONS

Les relations Banque-PME jouent un rôle très important dans le système productif d'un pays. La majorité des entreprises Marocaines (PME/PMI) est considérée comme un agent déficitaire, donc ils font recours d'une façon permanente aux crédits bancaires de différents types pour qu'elles puissent confronter leurs déficits. A cet effet, les banques proposent diverses formes de crédits en vue de répondre à leurs besoins qui ne cessent d'augmenter.

D'après notre enquête il s'avère opportun de faire une analyse et interprétation de la part de la banque d'une part et de PME de l'autre part :

1/ On va procéder à l'analyse et l'interprétation en ce qui concerne la banque en mettant l'accent sur les points suivants :

- La place consacrée à la PME dans les activités bancaires ;

- Les différents services offerts aux PME ;

- Les critères des crédits et contreparties exigées ;

- Les risques et les obstacles à la prestation des services bancaires aux PME.

On remarque d'après les résultats obtenus que la plupart des banques interrogées voient le marché de PME comme un marché vaste et de grand potentiel, ainsi les banques considèrent la PME comme un élément stratégique dans leurs activités même si ces dernières sont traitées comme des simples clients par la majorité des banques, ce qui peut s'expliquer par la plus forte rentabilité que réalisent les banques avec cette catégorie d'entreprises comparablement avec l'autre catégorie (les grandes entreprises), en plus les PME occupent environ la moitié des crédits consentis par la plupart des banques.

Concernant les services offerts aux PME, la majorité des banques assurent des services de conseils et d'assistance aux PME, en addition à ces services les différents types de crédits (courts, moyens et long terme) qui est le noyau de tous les services bancaires. Ainsi la majorité des banques créent un département ou une cellule réservée uniquement à ces entreprises pour répondre à leurs besoins et leurs attentes.

En ce qui concerne les critères sur les quelles se base les banques pour l'octroi de crédits aux PME, toutes les banques comptent sur les garanties et les états de synthèses, qui peuvent être qualifiés comme critères décisifs. Ces deux critères sont les plus importants pour les banques (selon notre enquête). Alors que la totalité des banques appliquent un taux d'intérêt qui varie selon le type de crédit, et exigent des garanties en contrepartie, en plus la majorité d'entre elles obligent les PME clientes à constituer un dossier pour chaque nouvelle demande de crédit pour mieux gérer les opérations des crédits.

Les crédits à long terme constituent un risque pour la totalité des banques enquêtées. Et l'absence des informations fiables et crédibles sur les PME ainsi que les facteurs macroéconomiques sont considérés comme des obstacles majeurs à la prestation des services aux PME par la plupart des banques.

2/ Concernant les PME, la procédure de l'analyse et de l'interprétation va se positionner sur les points suivants :

- Préciser la catégorie des entreprises enquêtées (déterminer à travers les critères mis en oeuvre, à savoir le chiffre d'affaire et le nombre d'employés) ;

- Le rôle de financement dans la vie et le développement de la PME ;

- Les différents types de relation banque-PME ;

- Limites et obstacles de cette relation.

La majorité des PME interrogées ont refusé strictement de dévoiler leurs chiffres d'affaires selon des raisons de secrété de travail ou autres, ce qui peut s'expliquer par la fermeture et la conservation de ces PME en terme d'informations. Cependant, la majorité des PME ont indiqué qu'ils disposent d'un nombre d'employés inférieur à dix, qui dans plusieurs cas, dû à leurs tailles réduites et aux faibles moyens de ces PME.

Concernant le rôle de financement, la plupart des PME interrogées considèrent le problème de financement comme un obstacle majeur à la croissance de leurs entreprises. En réalité, les besoins de financement liés à l'investissement et à l'exploitation sont les plus importants chez la plupart d'entre elles.

La majorité des PME indiquent aussi que les apports personnels sont des moyens sécurisés et efficaces pour monter un certain projet, ainsi l'incertitude sur le futur du projet rend les entrepreneurs plus prudents de prendre des crédits bancaires.

On remarque d'après les résultats obtenus que la relation banque-PME soit très active. La plupart des PME approuvent qu'elles accèdent facilement au crédit bancaire en se basant dans le choix de leurs banques surtout sur leurs qualités de services et les taux d'intérêts appliqués. La banque est considérée comme source de financement efficace par la plupart des PME. Peu importe la relation entretenue la PME et la banque, la majorité des PME sont satisfaites de financement de leurs cycle d'exploitation par les banques. En plus, la majorité des PME accèdent aussi à des services hors prêts surtout aux produits de dépôts et d'épargne et à la gestion de transaction, comme prévu, la majorité des PME déclarent que la gestion de leurs entreprises est indépendante du système bancaire.

Cependant, il existe des limites pour contracter un emprunt bancaire, nous constatons d'après les résultats obtenus que ces limites soient liées plutôt à l'entreprise après tout autre agent. La plupart des PME enquêtées approuve que les garanties exigées par la banque soient justifiées et que le processus de l'octroi des crédits ne constitue pas un obstacle pour elles. Un nombre assez considérable des PME nous déclarent que le taux d'intérêt est élevé, les garanties exagérées, et l'incertitude sur l'avenir de ses activités, sont les facteurs qui limitent leurs possibilités d'obtenir des crédits bancaires.

précédent sommaire suivant