WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le financement de la sécurité sociale au Burkina Faso

( Télécharger le fichier original )
par Salif SANGNE
Institut supérieur d'informatique et de gestion Burkina Faso - Diplôme de technicien supérieur en finance comptabilité 2011
  

précédent sommaire suivant

II. LES DEPENSES

Les cotisations de la CNSS servent à compenser les dépenses de fonctionnement, d'équipement, administrative, ainsi que celles de l'action sanitaire et sociale.

Evolution des dépenses de la CNSS de 2007 à 2009 selon la nature des dépenses

Nature

Années

Dépenses techniques

Autres dépenses

TOTAL

GA

GI

ASS

2007

12 413 387 478

8 894 295 453

67 242 868

1 773 813 099

23 148 738 898

2008

13 348 038 609

9 496 924 247

89 718 646

1 673 887 650

24 608 569 152

2009

14 061 771 598

9 658 310 358

126 269 984

1 706 113 168

12 896 871 108

Source : annuaire statistique N° 17 Edition 2009

Les dépenses techniques, les dépenses de la GA ainsi que les dépenses de la GI sont en progression. Mais nous remarquons également que les dépenses de ASS baissent en 2008 comparativement à 2007 et augmentent en 2009. Toujours en 2009, nous constatons que les dépenses administratives ont été quelques peu maîtrisées représentant 31,14% des dépenses totales de l'Institution contre 45,34% pour les dépenses techniques. Néanmoins, un effort important reste toujours à faire pour une meilleure maîtrise de ce poste de dépense afin que les normes de la Conférence Interafricaine de Prévoyance sociale (CIPRES) qui recommandent que les dépenses administratives soient inferieures ou égales à 15% des charges totales puissent être respectées.

III. ANALYSE COMPARATIVE DES RECETTES ET DES DEPENSES (LES PRESTATIONS)

Evolution comparée des cotisations encaissées et des prestations versées à l'aide du taux d'absorption des cotisations par les prestations de 2005 à 2009 selon la branche de sécurité sociale en milliers de FCFA.

Années

Prestations

2005

2006

2007

2008

2009

Assurances vieillesse

Cotisations

11 498 648,9

13 151 285,89

14 435 629,55

15 963 133,97

18 734 778,2

Prestations

6 410 340,95

6 617 097,19

7 939 399,16

8 888 307,43

9 360 211,70

Taux

55,75

50,32

55,00

55,68

49,96

Risques Profession-nels

Cotisations

3 805 139,02

4 258 125,31

4 717 167,66

5 276 111,54

5 973 204,33

Prestations

778 598,51

878 357,96

884 753,36

891 121,67

1 002 575,25

Taux

20,46

20,63

18,76

16,89

16,78

Prestations Familiales

Cotisations

7 699 724,76

8 963 914,81

9 586 329,26

10 454 394,76

12 092 197,4

Prestations

1 491 290,94

1 698 825,03

2 863 178,20

2 977 656,16

3 011 156,89

Taux

19,37

18,95

29,87

28,48

24,90

Source : annuaire statistique N° 17 Edition 2009

La branche de l'assurance vieillesse a enregistré des cotisations de treize milliards cent cinquante un millions deux cent quatre vingt cinq mille huit cent quatre vingt dix (13 151 285 890) Francs CFA contre six milliards six cent dix sept millions quatre vingt dix sept mille cent quatre dix (6 617 097 190) Francs CFA de dépense pour l'année 2006 ce qui donne un taux d'absorption de 50,32%. En effet, les cotisations ont connu un accroissement de 12,56% par rapport à l'année précédente et les dépenses une hausse de 3,12% pour la même période.

Pour la branche des risques professionnels la hausse aussi bien des cotisations que des dépenses sont respectivement de 10,63% et de 11,35%. Le taux d'absorption est de 20,63% en 2006 contre 20,46% en 2005.

Au niveau des prestations familiales, nous avons enregistré des cotisations de sept milliards six cent quatre vingt dix neuf millions sept cent vingt quatre mille sept cent soixante (7 699 724 760) Francs CFA et versé des prestations pour un milliard quatre cent quatre vingt onze millions deux cent quatre dix mille neuf cent quarante (1 491 290 940) Francs CFA en 2005 soit un taux d'absorption de 19,37%. Cette relative bonne performance est liée au fait que le taux des cotisations est élevé. En effet, le taux de l'assiette des cotisations est de 7% pour cette branche.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.