WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pratiques de responsabilité sociale des entreprises industrielles au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Joseph Herman TIONA WAMBA
Université de Douala Cameroun -  Diplôme de professeur d'enseignement technique grade 2 ( DIPET II ) 2009
  

précédent sommaire suivant

La contribution des Nations Unies à l'ancrage de la RSE au sein des activités de l'entreprise est notoire. A travers leurs initiaves (GRI), les Nations Unies proposent un référentiel d' indicateurs qui permet de mesurer l'avancement des programmes de développement durable des entreprises. Reste à savoir s'il est appliqué pour le cas typique des entreprises camerounaises.

II - 2 - La sensibilisation des entreprises : le rôle de la Banque mondiale

Le Banque Mondiale ou BM : la BM a également publié des recommandations, et propose un cours pour sensibiliser les entreprises en vue de leur permettre de mettre en oeuvre le concept de RSE. Ce cours a déjà été donné à 12 000 personnes partout dans le monde. La Banque mondiale se présente ainsi comme un formateur des dirigeants sur le sujet de la responsabilité sociale des entreprises.

Compte tenu des statistiques exposées ci-dessus, le résultat n'est pas encore satisfaisant. Car, si le cours en question n'a été dispensé qu'à 12 000 personnes dans le monde sur une population totale allant à plus de six milliards, la proportion (12 000 / 6 000 000 000) est peu signifiante et l'échantillon très peu représentatif de la population mondiale. Sans remettre en cause l'initiative de BM de sensibiliser les dirigeants d'entreprise sur la RSE, on est enclin de dire que, compte tenu des données quantitatives ci-dessus, beaucoup reste à faire en matière de sensibilisation.

II - 3 - Conception moderne de la RSE : la position de la l'Union Européenne

La Commission européenne défend une politique volontariste dans le domaine de la RSE ou CSR (Corporate Social Responsibility) via sa Direction générale entreprise depuis son premier livre vert en 2001, suivi d'une communication en 2002 renouvelée en 2006. L'approche interactive entre toutes les parties prenantes est promue avec l'insistance de la pratique de la RSE comme acte volontaire.

Les PME sont désormais également impliquées et deviennent des acteurs à part entière compte tenu de leur omniprésence dans le tissu économique. Un programme spécifique leur est dédié, ce qui est d'ailleurs en phase avec la proposition de Sandrine Berger-Douce. d'envisager la RSE en milieu PME comme un élément de la rentabilité.

Enfin, la Commission Européenne a contribué énormément à la modernisation du concept de responsabilité sociale de l'entreprise. En effet, elle propose une définition qui souligne l'importance pour les dirigeants d'entreprises, d'envisager leurs activités extra économiques au delà des aspects légaux.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.