WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pratiques de responsabilité sociale des entreprises industrielles au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Joseph Herman TIONA WAMBA
Université de Douala Cameroun -  Diplôme de professeur d'enseignement technique grade 2 ( DIPET II ) 2009
  

précédent sommaire suivant

METHODOLOGIQUE

Nous nous proposons, avant de présenter et justifier la démarche méthodologique que nous avons adoptée, de faire un briefing de l'ensemble des documents que nous avons parcourus et qui nous ont inspiré tout au cours de notre travail.

En effet, au bout de nos multiples lectures, nous avons constaté que, malgré les contextes de mondialisation et de libéralisme économique actuels, les pratiques de RSE restent dominées par deux grands penchants. D'un coté, nous avons des entreprises qui pratiquent des activités de RSE par ce qu'elles sont régies par des lois : on dit alors que la RSE a une dimension légale qu'on a attribué à l'origine aux entreprises européennes. De l'autre, nous avons des entreprises qui mènent leurs activités de manière volontaire soit par culture, soit par citoyenneté : on dit alors que la RSE a une dimension normative qu'on attribue aux entreprises américaines. Nous avons aussi constaté que, de toutes les catégories de RS proposées par différents auteurs, celles proposées par A.B. CARROLL en 1979 sont les plus génériques et englobent toutes les autres. Il s'agit des responsabilités discrétionnaires, éthiques, légales et économiques. En outre, nous avons constaté que la RSE pouvait être appliquée aussi bien en interne (politique des ressources humaines) qu'en externe (ensemble de toutes les parties prenantes et l'environnement dans son ensemble).

Ainsi, après avoir constaté un certain nombre d'actions contradictoires aux exigences de responsabilité sociétale, pour le cas typique des entreprises étudiées, nous nous sommes fixés pour objectif principal, de caractériser la responsabilité sociale des entreprises au Cameroun. Cet objectif repose sur le fait qu'une entreprise qui se veut socialement responsable doit pouvoir intégrer dans ses comportements et ses politiques, de manière délibérée, le progrès économique et social dans le respect et la préservation de l'environnement.

Cependant, les entreprises confondent très souvent ces trois notions qui en fait sont les piliers du DD (économique, social et environnemental). Cette confusion proviendrait de la difficulté éprouvée, aussi bien par les chercheurs que par les praticiens, à assumer les paradoxes générés par le management responsable. Que dire par exemple, d'une entreprise qui met ses ouvriers ou employés en chômage technique et se livre paradoxalement à des activités de mécénat et de philanthropie ?

La démarche méthodologique que nous avons adoptée a donc pour objet, de découvrir la réalité de la responsabilité sociale au sein des entreprises et d'en ressortir les spécificités pour le cas typique des entreprises étudiées. Mais avant, nous présentons d'abord le canevas de notre recherche.

I - 1 - Méthode d'investigation et justification du choix de la méthode

Un travail de recherche, quelque soit le domaine, doit pouvoir répondre à trois questions fondamentales : Quoi ? Pourquoi ? Et comment ? Dans le cadre notre recherche, nous avons déjà apporté une réponse à la première question, car il s'agit des pratiques de responsabilité sociale des entreprises camerounaises. S'agissant du « pourquoi », l'étude qualitative est la mieux indiquée pour apporter des éléments de réponse. A cet effet, nous avons ciblé les entreprises du secteur industriel comme champ d'investigation.

I - 1 - 1 - La recherche qualitative : Comprendre les comportements des entreprises

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.