WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pratiques de responsabilité sociale des entreprises industrielles au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Joseph Herman TIONA WAMBA
Université de Douala Cameroun -  Diplôme de professeur d'enseignement technique grade 2 ( DIPET II ) 2009
  

précédent sommaire suivant

I - 1 - 2 - Le respect de la réglementation : une RSE sous l'influence de l'État

Au sein des entreprises étudiées, nous avons constaté que la RSE est pratiquée non seulement par respect de la réglementation nationale, mais aussi par respect des normes et règles internationales en la matière. Ceci se justifie par la présence au Cameroun, d'entreprises certifiées par des organismes internationaux. C'est le cas par exemple de Nestlé dont les activités sont en phase avec les exigences des normes de standardisations internationales, et qui est standardisé OHSAS 18001 version 2007 et ISO 14001 version 2004. En dehors des cas étudiés, plusieurs autres entreprises situées au Cameroun obéissent désormais aux normes et standards internationaux : HYDRAC est certifié ISO 9001 version 2008, PLASTICAM est certifié ISO 9001 version 1994, 2000 et 2005.

Sur le plan national, nombreuses sont les entreprises qui adoptent une démarche RSE. Ceci est en phase avec la loi nationale camerounaise, loi fondamentale du MINEP selon laquelle, « tout producteur de déchets est responsable de ses déchets jusqu'à leur élimination ». Autrement dit, la RSE est principalement régie par des lois sur la protection de l'environnement, notamment la Loi N° 96 / 12 du 05 Août 1996 portant Loi - Cadre relative à la gestion de l'environnement. À cet effet, le MINEP a innové en instituant le concept de « environnement gris ». Ce concept, par rapport à celui de « environnement vert », a ceci de spécial qu'il intègre dans la protection de l'environnement, toutes les parties prenantes (la société civile incluse). Février 2008 Toutefois, les multinationales doivent également faire face à des « exigences de contrat » (Performance requirements) qui leur sont imposées par le gouvernement (emploi d'un grand nombre de nationaux).

C'est dans cette perspective que Total Cameroun, Nestlé et la SABC s'investissent d'avantage dans le traitement des déchets de leur activités et la réduction au maximum de leur production de carbone. D'autres entreprises, telles que la SCR Maya, PROLEG, PLASTICAM, CHOCOCAM et bien d'autres, investissent dans le recyclage et le retraitement des eaux, cartons et papiers avant de les rejeter dans la nature. En effet, Total Cameroun investi de plus en plus dans le recyclage des huiles usées, l'incinération des déchets industriels, dans la réduction et la valorisation des gaz, dans la gestion écosystèmes et des mangroves, et dans le développement énergie solaire. À ALUCAM, le cadre réglementaire de la RSE est marqué par un suivi rigoureux d'émission des gaz à effet de serre.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.