WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pratiques de responsabilité sociale des entreprises industrielles au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Joseph Herman TIONA WAMBA
Université de Douala Cameroun -  Diplôme de professeur d'enseignement technique grade 2 ( DIPET II ) 2009
  

précédent sommaire suivant

I - 2 - 2 - La RSE comme outil de conciliation des attentes divergentes des PP externes

Les actions de RSE en externe sont relatives à la protection de l'environnement, aux actions envers la communauté, à une meilleure prise en compte de l'individu. On peut alors évoquer ici de manière concrète les campagnes de lutte, de sensibilisation, sur les maladies sexuellement transmissibles comme c'est le cas avec Nestlé, SABC, TOTAL, bien que chacun s'y investisse à sa manière.

Toutes les quatre entreprises prospectées offrent aux jeunes camerounais, la possibilité de financer leurs études à travers de nombreux stages payants (stages académiques et stages de vacances). Elles sont également toutes engagées dans des activités de sponsoring et de mécénat des activités des célébrations des journées nationales internationales comme la Journée Internationales de la Femme, la Journée Mondiale de Lutte contre le VIH SIDA, la Journée Internationale de l'Environnement, la Fête du travail, la Fête de l'Unité, la Fête de la Jeunesse entre autres. Chacune des entreprises étudiées ont des secteurs prioritaires. C'est le cas par exemple d'Alucam qui privilégie le dialogue avec la communauté locale en apportant son soutien aux cérémonies traditionnelles des populations d'EDEA.

Sur le plan académique, toutes ces entreprises sont également impliquées. On peut alors citer ici les dons d'ordinateurs octroyés par toutes ces entreprises dans des orphelinats, dans les établissements d'enseignement secondaire, notamment. Par exemple le Groupe Total soutien l'Institut Technologique d'Afrique centrale (ISTAC) par le parrainage des élèves-ingénieurs. On peut aussi énoncer le cas du projet de sensibilisation des enfants des écoles primaires de certaines villes du Cameroun sur les dangers de la route dans le cadre de l'opération dénommée « princesse de la route ».

Dans le domaine de la gestion des produits, toutes ces entreprises veillent, chacune à sa manière à la satisfaction de sa clientèle. A Nestlé par exemple, les attentes du consommateur sont prises en compte pour améliorer les produits qui leur sont offerts et satisfaire leurs exigences : le consommateur y est au centre de la politique de développement. A la SABC, il faut sans cesse veiller sur la qualité des produits que offerts aux clients et s'assurer que les retombées positives des activités profitent aussi à la communauté. La mise à disposition de la communauté, d'un forage et le traitement des déchets militent alors dans ce sens. La SABC est aussi soucieuse de l'avenir de la nation et c'est pourquoi elle offre des stages, des bourses d'étude, et même des emplois à la jeunesse camerounaise.

En ce qui concerne la préservation de l'environnement, toutes les entreprises étudiées (SABC, ALUCAM, Nestlé, Total) prennent en compte l'impact écologique de leurs activités et limitent au maximum la consommation de l'énergie et des matières premières dans le processus de production. En effet, elles ont toutes mis sur pied des processus de recyclage de leurs eaux usées, un service de collecte et d'incinération de leurs déchets industriels. Total s'investit en outre dans le développement de l'énergie solaire (photovoltaïque), tandis que Nestlé innove en mettant sur pied un processus de lutte contre les incendies.

Les relations avec les fournisseurs et les sous-traitants sont de plus en plus élaborées et des mécanismes de communication adaptés à chaque catégorie de fournisseur sont mis sur pied. Total sous-traite actuellement avec HYDRAC S.A qui s'occupe du contrôle, des analyses et du traitement de certains de ses déchets et investit dans des programmes de formations en conduite défensive de leurs employés spécialisés dans la conduite des engins industriels.

Dans leurs relations avec l'État, l'on peut noter des relations particulièrement bonnes d'autant plus que l'État Camerounais trouve dans ces entreprises des partenaires incontournables dans le processus d'emploi de la main d'oeuvre nationale et ce dans le cadre des « performance requirements ». En plus, ces entreprises constituent pour l'État des vecteurs de l'économie nationale et des sources de recettes considérables dans le paiement des impôts, principale source de revenus de l'État.

Au bout de cette section, nous pouvons conclure que la RSE est bel et bien une réalité au Cameroun. Elle y revêt une dimension mixte, c'est-à-dire, une combinaison des dimensions légales et volontaires. De plus, les entreprises mènent des activités qui visent à satisfaire les attentes de toutes leurs parties prenantes (internes comme externes).

Toutefois, ces activités telles que décrites, ne sont propres qu'aux quatre entreprises qui ont fait l'objet d'entretiens semi-directifs. L'objectif de ce travail étant de proposer un modèle généralisable à l'ensemble des entreprises situées Cameroun, notamment celles du secteur industriel Camerounais, nous avons en outre administré un questionnaire auprès de vingt-huit autres entreprises. Ceci a été fait dans le but de confirmer ou d'infirmer les résultats obtenus sur les quatre entreprises initialement prospectées.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.