WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pratiques de responsabilité sociale des entreprises industrielles au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Joseph Herman TIONA WAMBA
Université de Douala Cameroun -  Diplôme de professeur d'enseignement technique grade 2 ( DIPET II ) 2009
  

précédent sommaire suivant

II - 1 - 2 - Responsabilité sociale des entreprises envers les tiers

Il s'agit ici d'apprécier la responsabilité sociétale des entreprises envers les deux grands groupes de PP que sont les clients et les fournisseurs.

II - 1 - 2 - 1 - Appréciation de la responsabilité sociale envers les clients

Pour appréhender cet item, nous avons jugé nécessaire d'interroger les entreprises sur la régularité de leurs clients et le respect par elles, des normes de fabrication. Les résultats sont présentés dans les tableaux ci-dessous :

En effet, les clients ne sont réguliers et croissants que dans 28.6% des entreprises touchées (soit 8 entreprises sur 28). Et le sont moyennement dans 71.4% des entreprises touchées. Ce qui revient à dire que beaucoup d'efforts restent à fournir dans ces entreprises. Notamment en respectant d'avantage les normes de fabrication.

Le tableau-dessus montre que 35.7% des entreprises ne respectent pas toujours les normes de fabrications. Ce qui pourrait, en partie, expliquer le résultat mitigé de la régularité et de la croissance des clients.

II - 1 - 2 - 2 - Appréciation de la responsabilité sociale envers les fournisseurs

Pour ce faire, nous avons demandé aux entreprises concernées, si elle respectent les délais des fournisseurs. Il en résulte que :

Seulement 53.6% des entreprises prospectées respectent toujours les délais des fournisseurs, ce qui n'est pas suffisant lorsqu'on sait que les fournisseurs du secteur industriel sont d'autant plus exigeants en termes d'échéances, que le montant des transactions est élevé.

II- 1-3- Appréciation de la responsabilité environnementale des entreprises prospectées

La responsabilité environnementale de l'entreprise est la relation que l'entreprise entretien avec son environnement. Il s'agit en d'autres termes de sa participation dans le développement de la communauté, de la gestion qu'elle fait de ses déchets, eaux usées, rejets, bruits et autres nuisances. A cet effet, les responsables rencontrés ont été interrogés sur leurs engagements dans le développement de la communauté, et sur la gestion qu'elles font des déchets, eaux usées et autres nuisances liées à leurs activités.

II - 1 - 3 - 1 - Implémentation des oeuvres sociales et développement de la communauté

Le tableau ci-dessous fait état d'un engagement à 100%, des entreprises prospectées, dans la réalisation des oeuvres sociales. S'il est vrai que toutes ces entreprises ne sont pas imprégnées de la même façon, il convient tout de même d'encourager de telles initiatives.

Le tableau ci-dessous fait également état d'un engagement à 100%, des entreprises, dans le développement de la communauté locale. Reste plus qu'à apprécier l'engagement des entreprises prospectées, dans la lutte contre la pollution.

II - 1 - 3 - 2 - Appréciation de la gestion des déchets

Il s'agit d'apprécier le degré d'engagement de la société dans la gestion ou le retraitement de ses nuisances avant leur rejet dans la nature. Cette gestion est bonne lorsque les répondants sont tout à fait d'accord ou d'accord, mitigée lorsqu'ils sont un peu d'accord, et mauvaise lorsqu'ils ne sont pas d'accord.

En effet, 28.6% des responsables rencontrés sont tout à fait d'accord sur le fait que l'entreprise assure une bonne gestion des déchets et rejets (soit 8 entreprises sur 28) ; 50% des responsables rencontrés sont d'accord sur ce point et 21.4% ne le sont pas.

Autrement dit, la gestion des déchets est bonne dans 78.6% (28.6% responsables tout à fait d'accord + 50.0% responsables d'accord). Ce qui n'est pas déplorable comme résultat. Mais il convient de rappeler qu'en matière de pollution, les pourcentages, même les plus élevés, ne représentent pas grand-chose s'il y a des entreprises qui continuent de polluer. Autrement dit, il faudrait inciter les entreprises qui n'assurent pas une bonne gestion de leurs déchets, de s'engager fortement à cet effet.

II - 1 - 3 - 3 - Engagement des entreprises dans la prévention et la gestion des risques

Environnementaux

Il s'agit ici de savoir si les entreprises ont prévu dans leurs politiques multiples, une politique de prévention et de gestion des risques.

En effet, le tableau ci-dessus fait état de 75.0% entreprises engagées dans la prévention et la gestion des risques environnementaux (soit 21 entreprises sur 28), contre 25.0% entreprises non encore engagées.

La traduction managériale de ce résultat est que, au Cameroun, 75% des entreprises industrielles sont engagées dans une RSE proactive contre 25% engagées dans une RSE réactive.

Reste plus qu'à ressortir les spécificités et les logiques de la RSE au Cameroun, afin de concevoir un modèle de responsabilité sociale, qui serait propre aux entreprises camerounaises.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)