WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pratiques de responsabilité sociale des entreprises industrielles au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Joseph Herman TIONA WAMBA
Université de Douala Cameroun -  Diplôme de professeur d'enseignement technique grade 2 ( DIPET II ) 2009
  

précédent sommaire suivant

II - 3 - Spécificités et Logiques de la RSE au Cameroun

Les développements qui vont suivre relèvent du constat selon lequel, toutes les entreprises installées au Cameroun ne sont pas toutes des entreprises camerounaises. Bon nombres d'entre elles sont en effet des filiales ou des multinationales dont les activités menées au Cameroun, sont le reflet de la culture des pays d'origine de leurs sociétés-mères. C'est la raison pour laquelle, nous avons voulu que notre échantillon soit constitué à la fois d'entreprises camerounaises et de multinationales, comme le montre le tableau ci-dessous :

En effet, notre échantillon est constitué de 28 entreprises dont 16 entreprises camerounaises et 12 multinationales. Il est donc question d'évaluer l'incidence de la nature de la propriété sur l'approche ou la dimension de la RSE appliquée au sein des entreprises.

II - 3 - 1 - Test de l'influence de la nature de la propriété sur l'approche de RSE

appliquée au Cameroun

Il s'agit en effet d'analyser la relation qui existe entre la nature de la propriété de l'entreprise, et l'approche RSE adoptée par cette entreprise. L'objectif étant d'aboutir à une spécificité pour ce qui est des entreprises camerounaises. Rappelons à cet effet que, par approche RSE, on entend la dimension volontaire, légale ou mixte de la RSE.

L'analyse consiste à opérer un tri-croisé qui s'apparente à une Analyse Factorielle des Correspondances (AFC) sans toutefois l'être dans la mesure où, dans ce cas précis, on ne croise pas un groupe de variables à un autre, mais on croise plutôt :

· Une variable : La nature de la propriéte

· À un groupe de variables : La dimension légale, La dimension volontaire et La dimension mixte de la RSE.

Compte tenu de la petite taille de notre échantillon, nous retenons un seuil de risque á = 5%. Le croisement a donné les résultats suivants :

Tableau récapitulatif

Le tableau récapitulatif ci-dessus fait état d'aucune case manquante, notre échantillon y est valide à 100% et à tous les niveaux. Nous allons tour à tour, présenter les résultats entre la nature de la propriété et la dimension réglementaire de la RSE, la nature de la propriété et la dimension volontariste, et enfin la nature de la propriété et l'approche mixte de la RSE.

II - 3 - 1 - 1 - Nature de la propriété et Respect de la réglementation

À partir du tableau ci-dessus, on peut déduire les interprétations suivantes :

- Parmi les 19 entreprises qui opté pour une démarche réglementaire de la RSE, 73.7% sont des entreprises camerounaises (soit 14 entreprises sur 19)

- Parmi les 9 entreprises qui n'on pas opté pour une démarche réglementaire de la RSE, 77.8% sont des multinationales

La valeur du coefficient de contingence, telle que déterminée dans le tableau ci-dessous, est positive et proche de 0.5. De plus, le seuil asymptotique de signification y est déterminé et d'une valeur de 0.010 largement inférieur au seuil de signification á = 0.05. Donc, notre test est statistiquement valide. Autrement dit, l'approche réglementaire est majoritairement pratiquée par les entreprises camerounaises.

II - 3 - 1 - 2 - Nature de la propriété et Approche Volontariste de la RSE

À partir du tableau de contingence ci-dessus, on peut dire que :

- 77.8% des entreprises qui pratiquent volontairement la RSE sont des multinationales (soit 7 entreprises sur 9) ;

- De manière analogue, les 73.7% des entreprises qui n'optent pas pour une approche volontariste de la RSE sont des entreprises camerounaises.

Ce résultat est également confirmé par un seuil asymptotique de signification de 0.010, largement inférieur à á = 0.05. Nous pouvons donc conclure sans risque de nous tromper que la dimension volontariste de la RSE est beaucoup plus employée par les multinationales.

II - 3 - 1 - 3 - Nature de la propriété et Démarche RSE mixte

À partir du tableau ci-dessus, on peut conclure que :

- Parmi les 28 entreprises qui constituées notre échantillon, 20 entreprises adoptent une démarche mixte dans leurs pratiques de responsabilité sociale. Les huit (0) autres ne pratiquant la RSE que soit de manière uniquement volontaire, soit uniquement parce qu'elle est régie par des lois.

- Parmi les 20 entreprises qui ont opté pour une démarche RSE mixte, 75.0% sont des entreprises camerounaises, soit 15 entreprises sur 20 ;

- Parmi les 20 entreprises qui ont opté pour une démarche RSE mixte, 25.0% sont des multinationales, soit 05 entreprises sur 20 ;

Les résultats ci-dessus nous sont confirmés par le tableau ci-dessous qui nous donne un coefficient de contingence de 0.496, et un seuil asymptotique de signification de 0.003, largement au seuil de risque á = 0.05.

On peut donc conclure que, au Cameroun, l'approche de la RSE est principalement une approche mixte qui revêt à la fois les aspects volontaristes et les aspects mixtes.

Toutefois, il existe un dernier volet de la RSE presque toujours négligé :

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.