WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'étude d'impact de l'exploitation du gisement ferrifère de la mine de l'Ouenza sur l'environnement ( Algérie )

( Télécharger le fichier original )
par Souad NARSIS
Université Badji Mokhtar Annaba, Algérie - Magistère (Ecole doctorale) 2012
  

précédent sommaire suivant

1.4 Géologie :

Le massif de l'Ouenza fait partie des confins Algéro-tunisiens qui sont géologiquement connus par leur caractère presque exclusivement sédimentaire. Les formations les plus anciennes exposées en surface sont les évaporites entremêlées (marnes bariolées à gypse, blocs de dolomies plus ou moins stratifiées, calcaires, cargneules, grès et rarement des ophites) du trias.

Le complexe minier de l'Ouenza est caractérisé par de nombreux gisements ferrugineux, représenté par: Chagoura Sud, Chagoura Nord, Saint Barbe). Conglomérats, hallatif, Douamis, Zerga, kahkouh, Dubordieu, Mrah el maiz, Souda et d'autres indices. (CHERIET.F, 2009)

La structure du massif de l'Ouenza correspond à un anticlinal dissymétrique de direction NE-SW avec une terminaison périclinale vers le SW. Son flanc sud-est se redresse près de la terminaison périclinale (Koudiate Tébaga) et devient chevauchant au sud-est (Koudiat el Kahkouh). L'ensemble de cette structure est affecté par des failles inverses et décrochantes de directions WSW-ENE et WNW-ESE. La présente structure du massif est due aux effets de la poussée diapirique du trias. (BOUZENOUNE.A, 1993)

Outre les concentrations ferrifères considérées comme les plus importantes en Algérie, des minéralisations polymétalliques à Cu-Pb-Zn-Ba-F, d'ordre économique moindre, sont signalées dans certains secteurs du massif. Ces gites sont généralement encaissés dans les calcaires à caractère récifal de l'Aptien : « les calcaires à milioles ». (CHAIN.R, 2006)

Le minerai de fer est constitué principalement d'hématite et sa teneur moyenne en fer est de 5o à 6o %, elle contient en outre 2 % de manganèse, 0,005 % de phosphore, 0,03 % de soufre, 0,02 à 0,03 % de silice et accompagnée par d'autres oxydes et hydroxydes de fer.

Il occupe généralement la charnière de l'antiforme de l'Ouenza au niveau des calcaires à Milioles. L'exploitation du minerai de fer se fait a ciel ouvert suivant un chapelet de carrières implantées suivant l'alignement de l'arête antiforme appelée « axe du 6 mai » et représenté par les quartiers de Douamis, Hallatif, Conglomérats, sainte barbe, ilot, chagoura nord, chagoura sud et le pic. (Chain.R, 2006)

Figure 7: Photos montrant les différents horizons du gisement ferrifère de l'Ouenza

L'hématite exploitée est considérée comme le produit d'oxydation des carbonates situés sous le niveau hydrostatique. Elle se présente soit sous une forme pulvérulente de couleur bleue ou noire rougeâtre, soit en masse terne sans cristaux apparents ou encore en masses homogènes mais laissant apparaitre une trame rhomboédrique héritée du minerai carbonaté. La goethite forme des encroutements à surface mamelonnée. Elle accompagne souvent l'hématite et elle est très fréquente dans les géodes et zones de fracture.

La limonite, quant à elle, est souvent associée à la goethite, notamment dans les zones bréchiques et de fracture. Elle correspond en fait à des argiles imprégnées de limonites. Quant aux carbonates de fer, elles sont représentées par la sidérite et l'ankérite qui montrent souvent un aspect bréchiques. (Chain.R, 2006)

Tableau 8 : État récapitulatif des réserves géologiques actualisées au 31/12/2007 (CHERIET.F, 2009).

SITE

RESERVES EN TONNE

TENEUR EN Fe%

Chagoura Nord

21071817

48,87

Chagoura Sud - Pic

22408212

49,51

Saint Barbe

13224377

47,7

Conglomérat

6011290

47,4

Hallatif

4931028

51,00

Douamis

11419058

53,00

Zerga

3405440

42,7

TOTAL

82 471 222

-----------

Moyennes

--------------

49,19

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.