WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Télévision haà»tienne par càóble et couleur locale ( la télé Haà»ti )

( Télécharger le fichier original )
par Joêl Lorquet
Université d'état d'Haà»ti faculté des sciences humaines - Licence en sciences de la communication collective et du journalisme 1999
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II- Etapes de la Communication

D'après la théorie de la communication, cette dernière passe par plusieurs étapes: la source, la transmission et l'émetteur. L'étape de transmission est la première dans toute communication, elle est précédée par le désir de communiquer ou non. Ce désir de ne pas communiquer peut exister sans endommager pour autant la communication. Il est possible de ne pas recevoir le message désiré ou approprié à tel ou tel domaine mais la communication en soi fait toujours son chemin; d'où le silence est porteur de message. Comme le comportement, la communication n'a pas de contraire ou néant. Il n'y a pas de non comportement de même qu'on ne saurait parler non plus de l'inexistence de communication entre deux individus; qu'il soit positif ou non, il y a toujours un message qui se dégage.

La première étape de la communication est réalisée par l'émetteur qui peut être soit un individu, un groupe ou une institution. L'émetteur constitue la source de la communication, ce qui donne trois autres aspects à l'étape de transmission: le codage, le message et le canal.

a) Le codage

Le codage est donc la prise de conscience par l'émetteur du contenu du message. Cette prise de conscience, devient "cueillette et analyse d'information" dans le cas d'une communication personnelle, lorsque le message à communiquer provient d'une source autre que la pensée de l'émetteur.

Le codage peut par conséquent se définir comme la traduction de tout effort de communication en une forme compréhensible pour le récepteur. En fait, codage, décodage et interprétation ne sont pas dissociés. Ces trois aspects de la transmission d'un message se passent en même temps et ne sont séparés que pour des besoins pédagogiques ou analytiques.

b) Le message

On peut considérer le concept "message" sous deux angles différents:

1) Du point de vue sémantique, le "message" est porteur de significations, indépendamment de la forme du canal, c'est généralement l'acceptation courante.

2) Du point de vue technique, c'est la forme elle-même, par opposition au contenu.

Il existe donc différents types de messages:

i) Le message sémiologique qui est constitué par l'assemblage de signes choisis selon une nouvelle convention entre émetteur et récepteur (écriture, mathématiques, etc.)

ii) Le message isomorphe dont la forme ressemble à ce qu'il évoque (télévision, photographie, etc.)

Dans l'étape du message intervient ce que les spécialistes appellent "cadre de référence". Ce dernier constitue la plus grande difficulté en matière de réception du message. Celui qui reçoit un message l'interprète en fonction de son cadre de référence, en d'autres termes, de son attitude, de ses connaissances et du système social dans lequel il évolue. Chaque individu a une expérience acquise, composée en partie de ses croyances et de ses valeurs individuelles, liées à sa personnalité et tenant compte des croyances et valeurs des groupes auxquels il appartient. C'est pourquoi tout message qui met en cause les croyances et valeurs d'un individu risque d'être déformé ou mal interprété,

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net