WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Développement de l'espace budgétaire au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Joseph ABANDA
Université de Yaoundé II Cameroun - Diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS ) en gestion de la politique économique 2010
  

précédent sommaire suivant

2.1.2 Emprunts internes

L'analyse de l'emprunt interne repose essentiellement par l'analyse des financements extérieurs et intérieurs nets. Ainsi de 2001 à 2004, le financement net positif traduit le fait que l'Etat augmente ses engagements à l'opposé de 1995 à 2000 et de 2005 à 2008 dans lesquelles l'Etat se désengage de ses partenaires.

Pour ce qui est des financements extérieurs et en dehors des années 2001 et 2002, l'Etat se désengage plus de l'extérieur qu'il ne s'engage. Les nouveaux tirages restent donc en deçà des remboursements.

Quant au financement intérieur, on peut constater qu'ils restent également négatifs sur toute la période en dehors de l'année 2004. En effet, on note un engagement net vis-à-vis du FMI jusqu'en 2002 et un désengagement net au-delà. Toutefois le recours au FMI reste marginal, moins de 0,5% du PIB. Le système bancaire net est le principal partenaire de l'Etat au plan

Présenté et soutenu par Joseph ABANDA

En vue de l'Obtention du DESS en Gestion de la Politique Economique

Développement de l'espace budgétaire au Cameroun

interne et se caractérise par un engagement sur la période 2001-2004 et un désengagement vis-à-vis de l'extérieur. Le recours au financement non bancaire reste faible et porte essentiellement sur l'apurement des arriérés dus aux fournisseurs de l'Etat.

Tableau 12 : couverture des besoins de financements

 

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

Financement

Financement extérieur net

dont- Amortissements -Tirages

-61

-157

96,7

-147

-273

126

En milliards de FCFA

-143 -99 -35 -150

-147 -35 -35 -51

-310 -153 -153 -125

164 118 118 73,9

45

125

-332

84

245

405

-347

74,3

100

-80

-118

38

9,7

-202

-296

94

-249

-35

-273

38

-2931

-2490

-2631

38

-384

-40

-87

47

-209

-6,7

-80

72,9

Financement intérieur net

-15

-42

3,89

-64

0,62

-99

-80

-161

-133

212

-214

-441

-344

-202

Dont -Système bancaire net (var PNG)

-2,9

-24

20

-25

38,7

-90

25

25

195

255

-150

-284

-238

-154

- FMI, net

-1,3

18,5

14,4

31,7

40,4

38,1

15,5

6,6

-12

-20

-9

-8

-7

4,1

- Financement non banc. Net

-12

-11

-1,2

-20

-25

-19

-25

-15

-9

-16

5

2

4

10,1

 
 
 

En % du PIB

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Financement

0

0

-2,5

-1,6

-0,5

-2,3

0,7

3,4

1,3

0,1

-3,1

-36

-4,5

-2,4

Financement extérieur net

-1,2

-2,7

-2,5

-0,6

-0,6

-0,8

1,8

5,6

-1,1

-2,6

-0,4

-30

-0,5

-0,1

Dont-Amortissements

-3

-4,9

-5,3

-2,5

-2,4

-1,9

-4,8

-4,8

-1,6

-3,8

-3,4

-32

-1

-0,9

-Tirages

1,8

2,3

2,8

1,9

1,9

1,1

1,2

1,0

0,5

1,2

0,5

0,5

0,6

0,8

Financement intérieur net

-0,3

-0,8

0,1

-1,1

0,0

-1,5

-1,2

-2,2

-1,8

2,7

-2,7

-5,4

-4,1

-2,3

Dont -Système bancaire net (var PNG)

-0,1

-0,4

0,3

-0,4

0,6

-1,4

0,4

0,3

2,6

3,3

-1,9

-3,5

-2,8

-1,8

- FMI, net

-0

0,3

0,2

0,5

0,6

0,6

0,2

0,1

-0,2

-0,3

-0,1

-0,1

-0,1

0,0

- Financement non banc. Net

-0,2

-0,2

-0

-0,3

-0,4

-0,3

-0,4

-0,2

-0,1

-0,2

0,1

0,0

0,0

0,1

 

Source : MINFI/DAE et CAA, calculs de l'auteur

? Service de la dette intérieure

Le service de la dette publique intérieure a augmenté entre 1990 et 2006 passant de 48,4 milliards à 354,3 milliards avant de retombé à 51,1 milliards en 2009. Cette évolution n'a pas été régulière sur toute la période. En effet, le règlement de la dette intérieure augmente graduellement jusqu'en 2001 pour atteindre 237,2 milliards avant de baisser à 136,6 milliards en 2005. En 2006, suite aux allègements obtenus sur la dette extérieure, l'Etat entreprend l'épurement de l'important stock d'arriérés intérieurs en réglant un montant exceptionnel de 354,3 milliards en 2006.

Figure 13 : évolution du service de la dette intérieure (milliards)

Source : MINFI/DAE

Présenté et soutenu par Joseph ABANDA

En vue de l'Obtention du DESS en Gestion de la Politique Economique

Page 24

Page 25

Développement de l'espace budgétaire au Cameroun

? Potentiel de financement interne

La situation du Cameroun permet de penser qu'il existe un potentiel interne de financement. En effet l'analyse du système bancaire met en exergue l'importance des réserves extérieures de la BEAC d'une part, et la surliquidité bancaire d'autre part.

La surliquidité peut s'observer à travers l'absence de refinancement des banques par la BEAC depuis 2002 et par des taux de réserves obligatoires relativement élevés.

Les réserves obligatoires sont des dépôts exigés aux banques commerciales par la BEAC en vue de réguler la création monétaire. Le Cameroun est classé en 2e catégorie, soit un pays à situation de réserve satisfaisante. Au 30 juin 2010, le stock des réserves obligatoires s'est établi à 218 milliards contre 203 milliards un an plutôt et représente environ 30% des réserves totales des banques.

Pour ce qui est des réserves extérieures, le niveau adéquat devrait correspondre à 3 ou 4 mois d'importations. Si les réserves sont supérieures à 4 mois, elles représentent un coût économique étant donné que l'économie n'utilise pas toutes les ressources issues des exportations, des revenus nets des facteurs et des entrées nettes des capitaux. Il peut y avoir aussi un coût financier car elles pourraient être placées sur les marchés financiers.

L'évolution des avoirs extérieurs nets se décompose en deux phases :

· la première phase, post dévaluation, est marquée par un retournement de tendance observée dès 1995, avec une accumulation progressive des avoirs de réserves, la diminution des engagements et la résorption du déficit du compte d'opérations;

· dès 2000, le déficit du compte d'opérations qui a été résorbé, a induit un solde désormais créditeur; et le volume des avoirs de réserve s'est amélioré considérablement pour atteindre 10,5 mois d'importations en fin 2008 et 10,9 mois d'importations à fin 2009.

Les avoirs de réserve sont essentiellement constitués des disponibilités en compte d'opérations. Les données sur la position extérieure de la Banque Centrale ressortent l'absence de toute autre transaction sur l'or monétaire.

Figure 14 : évolution des mois d'importations couverts par les avoirs extérieurs

Source : MINFI/DAE, calculs de l'auteur

Présenté et soutenu par Joseph ABANDA

En vue de l'Obtention du DESS en Gestion de la Politique Economique

Développement de l'espace budgétaire au Cameroun

La situation de forte surliquidité de l'Etat camerounais incite fortement à examiner la possibilité d'emprunts locaux en vue d'élargir l'espace budgétaire. C'est à ce titre que le Gouvernement a lancé l'emprunt obligataire de 200 milliards en 2010 et prévoit un autre plus important de 2011.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.