WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Développement de l'espace budgétaire au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Joseph ABANDA
Université de Yaoundé II Cameroun - Diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS ) en gestion de la politique économique 2010
  

précédent sommaire suivant

1.1.2 Répartition sectorielle des prélèvements obligatoires

L'analyse des données disponibles de la période 1997-2009 se présente ainsi qu'il suit :

Le secteur non pétrolier reste le plus important et contribue à hauteur de 92,9% du PIB en 2009 contre 7,1% pour le secteur pétrolier ;

Par rapport aux finances publiques (15,9% du PIB en 2009), la part du secteur non pétrolier est de 11,3% du PIB contre 4,6 % du PIB pour le secteur pétrolier;

De manière générale, le secteur pétrolier qui pèse 7,1% du PIB en 2009 contribue à 28,9% des recettes budgétaires et 45% des recettes d'exportations totales.

Le secteur non pétrolier se situe à 92,9% du PIB en 2009, les recettes non pétrolières participent au financement du budget à hauteur de 71,1 % et représentent 55% des recettes d'exportations.

On note globalement une dépendance accrue des finances publiques aux ressources pétrolières du fait d'une faible mobilisation des ressources fiscales.

Figure 2 : évolution des ressources budgétaires internes (%PIB)

Indicateurs clés

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

Recettes totales

15,6

14,9

15,0

19,9

17,7

17,9

16,8

15,7

17,1

18,6

18,4

19,7

15,9

Recettes pétrolières

4,5

2,9

3,2

6,6

4,8

4,9

4,2

4,1

5,0

6,8

6,4

7,8

4,6

Recettes non pétrolières

11,1

12,0

11,9

13,2

12,9

13,0

12,6

11,7

12,1

11,8

11,9

11,9

11,3

% Recettes pétrolières

28,7

19,6

21,0

33,4

27,0

27,2

25,0

25,8

29,3

36,8

35,1

39,5

28,9

% PIB pétrolier

7,0

4,0

6,5

10,6

7,3

7,1

6,1

6,5

8,4

10,2

9,6

8,7

7,1

% PIB non pétrolier

93,0

96,0

93,5

89,4

92,7

92,9

93,9

93,5

91,6

89,8

90,4

91,3

92,9

 

Source : MINFI, calculs de l'auteur

Présenté et soutenu par Joseph ABANDA

En vue de l'Obtention du DESS en Gestion de la Politique Economique

Page 10

Développement de l'espace budgétaire au Cameroun

1.2 Structure et évolution des ressources internes

1.2.1 Recettes fiscales

Les recettes fiscales sont constituées de deux principaux postes à savoir les impôts directs et les impôts indirects. L'impôt direct est assis sur la matière imposable dont le revenu des personnes physiques(IRPP) et l'impôt sur les sociétés(IS). L'impôt indirect porte sur les biens et services et est perçu à l'occasion d'un événement concernant la matière imposable: la production, la consommation et la circulation. On distingue les taxes à l'importation et à l'exportation, les patentes, licences et péages routier.

Les évolutions des impôts direct et indirect de la période 1995-2008 se présentent ainsi qu'il suit :

? L'impôt indirect reste la principale composante des recettes fiscales sur toute la période. Il représente 6,8% du PIB en 1995 et 8,3% du PIB en 2008 après avoir atteint le seuil de 8,8% du PIB en 2001 et 2005.

? En valeur relative, on note une diminution du poids de l'impôt indirect dans les recettes fiscales qui passe ainsi de 72,7% en 1995 à 67,2% en 2008. Ceci pourrait traduire une faible mobilisation des recettes.

? L'impôt direct se situe à 3,3% du PIB en 2008 contre 1,6% du PIB en 1995, soit une augmentation de 105,6% sur la période 1995-2008. Un pic de 3,6% du PIB a été obtenu en 2002.

? En valeur relative, l'impôt direct augmente de 9,7 points et se situe à 26,7% des recettes fiscales de 2008.

Figure 3 : évolution de l'impôt direct et indirect

Source : MINFI/DAE/FP, calculs de l'auteur.

Pour mieux comprendre les évolutions des impôts direct et indirect ci-dessus évoquées, nous étudierons en détail chaque type d'impôt.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.