WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La communication interne comme outil efficace dans le management des ressources humaines: cas de l'Autorité de Régulation des Transports Ferroviaires ( ARTF )

( Télécharger le fichier original )
par Nancy Jacq Igor ONTSIRIGA
Institut des hautes études de management  - Licence professionnelle 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

SECTION III : ANALYSE DES DONNEES ET SUGGESTIONS

Sous-section 1 Analyse des données

La CI à l'ARTF comme dans toute organisation humaine existe. Elle est aussi bien verticale qu'horizontale et présente tous les aspects des différentes formes de CI globale. Cependant, elle connait quelques difficultés. Compte tenu du fait que la structure est récente, la CI est moyenne, presqu'inexistante voire même insuffisante. Ce qui peut donc justifier la volonté de l'ensemble des employés de l'ARTF à améliorer la communication au sein de cette structure. (cf. Graphique 7)

Cette amélioration passe par la connaissance des objectifs de l'entreprise. En effet, sur les 26 personnes interrogées, onze (11) affirment connaitre les objectifs de l'entreprise. Par ailleurs, on peut observer que huit (8) personnes ne se sont pas prononcées sur la question, d'où les rumeurs constatées. Ce qui montre à suffisance que plus de 30% des employés ne sont pas au fait des objectifs de l'entreprise; alors que chaque employé devrait dès son arrivée être en possession d'un livret de l'employé dans lequel, il trouverait les orientations et la politique menée par cette dernière (cf. Graphique 1). Sur un tout autre plan, ces résultats prouvent à suffisance que le Département Technique qui est le bras ferroviaire de l'ARTF, devrait communiquer assez sur les missions et les objectifs de la structure.

Ensuite, en ce qui concerne les réunions, elles sont utiles et organisées mensuellement avec l'ensemble du personnel et la hiérarchie de l'entreprise. Cependant, il ressort de quelques entretiens, que ces réunions constituent un véritable cadre de communication descendante. La hiérarchie, profite de ces dernières pour donner certaines orientations, les employés n'ayant pas le plus souvent l'occasion, au cours de ces dernières, de soumettre leurs inquiétudes et préoccupations. Aussi, faut-il relever que l'information est presqu'inexistante (cf. Graphique 5). Les employés sont quasiment absents à leur poste de travail, ce qui justifie le fait qu'ils ne connaissent et ne consultent presque toujours pas les différents supports utilisés par l'entreprise (cf. Graphique 8 et 9). Cela constitue un véritable danger pour l'entreprise et donne l'impression que l'information n'est pas toujours adaptée aux besoins ponctuels des employés.

Enfin, les supports de communication les plus utilisés à l'ARTF sont: les affichages, les notes de service ou d'informations, les bruits de couloirs aussi appelé «radio moquette24(*)». Toutefois, « plus utilisé » ne signifie pas « bien utilisé » ou encore moins, transmettre la bonne information. C'est ce qui peut justifier que, plus de la moitié des employés de l'ARTF, affirment que les différents supports utilisés ne sont pas de bonnes sources d'information, pourtant, ces supports sont usuels mais leur appréhension reste approximative

* 24 Radio moquette: bruit de couloir, rumeurs.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy