WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Modélisation en risques de crédit : dérivés de crédit et calibration de modèles structurels

( Télécharger le fichier original )
par Mohamed Naji JELLALI
Université de Sfax-Tunisie - MASTÈRE 2011
  

précédent sommaire suivant

Chapitre 3

Produits dérivés de crédit

Dans ce chapitre, nous présentons les principaux dérivés de crédit. Nous y décrivons leurs payoffs et donnons quelques indications sur leur intérêt financier. Après un rapide état des lieux du marché des dérivés de crédit, nous décrivons les caractéristiques du Credit Default Swap (CDS), qui constitue le produit à la vanille de ce marché.

Les CDS sont à la base de produits exotiques plus complexes, et sont utilisés à la fois en tant que produits de couverture (diversification du risque, couverture d'un risque en préservant la relation commerciale, réduction du risque de concentration, transfert du risque de crédit (balance sheet CDO),...), et d'investissement (long d'un risque de crédit à l'aide d'un instrument hors-bilan, effets de levier, création de position de crédit synthétique (CDO synthétiques),...).

Enfin, nous présentons les produits de corrélation les plus courants : les nth-to default, et les Collateralized Debt Obligations(CDO).

Dans la suite, r désigne le taux sans risque, B le processus :

Et ô l'instant de défaut d'une entreprise.

3.1 Le marché des produits dérivés de crédit

Le marché des produits dérivés connait une croissance exponentielle depuis le début des années 1990. Pour fixer les idées, précisons tout de suite que le nominal total des encours sur produits dérivés de crédit est de 2306 milliards de dollars (Risk Magazine 2003) en augmentation de plus de 50% par rapport à l'année dernière. La standardisation des CDS est devenue une réalité grâce aux nouvelles normes et définitions mises en place par l'ISDA(International Swap & Derivatives Association.).

Evolution du volume des dérivés de crédit échangés dans le monde depuis 1997 (La Tribune 13/10/03).

L'année 2003 a été marquée par les faits suivants :

Généralisation de l'utilisation des produits synthétiques, accroissement de la liquidité sur les produits de corrélation (cotation bid-ask de tranches synthétiques), croissance du marché des credit default swaptions (credit option). Ils restent, cependant, de nombreux problèmes à résoudre. Citons, par exemple, le besoin de liquidité sur le court et le long terme de la courbe de crédit qui se fait parfois sentir et les méthodologies de calibration de taux de recouvrement qui demandent à être améliorées. L'essentiel de l'encours se répartit sur : les credit default swaps (73%) et les produits sur paniers de crédit (22%), en particulier, les nth-to-default swap à hauteur de 0.3% et toutes les transactions synthétiques tels les CDO (Collateralized Debt Obligations) et les TDP (Tranche Default Product). Le reste de l'encours est constitué de Credit Linked Notes, de Total Rate of Return et de Spread Option.

 

Fig

3.1-Répartition des encours sur produits dérivés de crédit.

Le marché vanilla (celui des credit default swaps) est essentiellement concentré sur l'Amérique du nord et l'Europe. Le point de plus grande liquidité est celui des CDS de maturité comprise entre 4 et 6 ans sur des signatures investment grade.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.