WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Modélisation en risques de crédit : dérivés de crédit et calibration de modèles structurels

( Télécharger le fichier original )
par Mohamed Naji JELLALI
Université de Sfax-Tunisie - MASTÈRE 2011
  

précédent sommaire suivant

Chapitre 3 Produits dérivés de crédit

3.4 Collateralized Debt Obligations

Les Collateralized Debt Obligations ou CDO sont des produits obligataires adossés à des dettes, résultant d'un mécanisme relativement complexe d'ingénierie financière appelé titrisation (securitization).

A partir d'un panier de titres de dette (de 50 à 10000 créances), l'émetteur synthétise des actifs obligataires. Les CDO se distinguent selon la nature de la dette sous-jacente : s'il s'agit de produits obligataires, on parle de «Collateralized Bond Obligations» ou CBO. Dans le cas ou le panier est constitué uniquement de titres de prêts, on parle de «Collateralized Loan Obligations» ou CLO.

Bien entendu, dans le cas général, le panier est mixte. Depuis sa création dans le milieu des années 1990, le marché des CDO n'a cessé de se développer.

En 2000, il dépassait les 100 Milliards de dollars d'émission. Nous présentons les enjeux du processus de titrisation ainsi que ses mécanismes, puis les techniques récentes liées à la génération synthétique de tranches utilisées en trading de corrélation.

3.4 .1 Titrisation

La titrisation est une technique de gestion de bilan consistant à créer des produits obligataires à partir d'un ensemble de créances par le truchement d'une entité juridique particulière appelée Special Purpose Vehicle (SPV). Un établissement financier possédant un ensemble de créances ou de crédits auprès d'emprunteurs individuels ou institutionnels peut ainsi choisir de les titriser. Pour ce faire, il crée un SPV juridiquement indépendant, à qui il vend ses créances. Cette étape est fondamentale, car elle lui permet, d'une part, de transférer le risque de crédit au SPV, et d'autre part de retirer les créances titrisées de son bilan. Enfin, le SPV émet les CDO (voir figure 3. 5).

Les CDO émis comportent différentes tranches d'investissement, chacune d'elle possédant une qualité de crédite, et donc une notation différente :

- la tranche junior ou equity supporte les premières pertes sur l'ensemble de créances. Il s'agit donc d'un produit très risqué, payant un spread très élevé à l'investisseur. Il s'agit d'un produit purement spéculatif ;

- la tranche intermédiaire, dite mezzanine supporte les pertes au delà de la tranche equity, c'est un produit moyennement risqué, offrant un spread intéressant ;

- la tranche senior supporte les pertes restantes, si elles ont lieu. Elle est la moins soumise au risque de crédit, et offre donc un coupon faible.

Fig 3.5-Le mécanisme de Titrisation

Comme chacune de ces tranches porte sur un ensemble de crédit, leur valorisation fait intervenir la corrélation entre les défauts du panier. Il est à noter que l'établissement financier peut parfois conserver une partie du risque de crédit, ce qui améliore la notation des tranches. Alternativement, il peut aussi faire appel à une compagnie d'assurance externe pour augmenter la qualité du crédit. On parle alors de credit enhancement.

L'intérêt de la titrisation est double : tout d'abord, elle permet d''economiser des fonds propres et ainsi d'améliorer leur rentabilité. En effet, étant donné que les créances titrisées peuvent être sorties du bilan, l'exigence de fonds propres sera moindre. De plus, la titrisation offre un accès simple et économique au marché financier à des entreprises de faible notation, qui devraient autrement se refinancer `a des coûts prohibitifs. Elle permet l'assainissement de leur structure de capital.

précédent sommaire suivant