WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La commercialisation de la mangue bio du Mali: perspectives de développement

( Télécharger le fichier original )
par Boubacar TRAORE
Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux - Master complémentaire 2008
  

précédent sommaire suivant

INTRODUCTION GENERALE

Le Mali est un pays dont l'économie repose essentiellement sur l'agriculture et l'élevage. En effet le secteur agro-pastoral participe à la formation du PIB à hauteur de 45 %, contribue pour plus de 50 % aux recettes d'exportation et assure les revenus à environ 80 % de la population. Ainsi, le Mali à travers ses interventions (comme le Programme de Compétitivité et de Diversification Agricoles, les appuis des coopérations belge, néerlandaise et suisse, etc.) veut miser sur les filières dont le potentiel de valeur ajoutée est élevé, tant au niveau des produits agricoles frais que des produits agro industriels dans le cadre de sa stratégie de lutte contre la pauvreté formulée dans le document CSCRP.

La filière mangue pour laquelle le Mali dispose d'un avantage comparatif, a connu un essor certain. La production malienne de mangue est estimée actuellement à environ 200 mille tonnes par an dont moins de 10 % sont commercialisés. Des efforts ont été déployés pour relancer la filière. Les résultats des politiques de relance ont permis de faire passer les exportations entre 1997 à 2007 de 1 450 à 4 317 tonnes. Pour soutenir l'accroissement des volumes d'exportation, une politique de diversification des produits a été enclenchée.

Le Mali a exporté ses premières mangues biologiques certifiées avec 30 tonnes en 2005. Depuis, les exportations de mangues biologiques n'ont pu décoller significativement. Pour promouvoir la filière mangue, il est nécessaire de passer par une stratégie de compétitivité, de diversification des produits et des marchés.

Le segment de niche des fruits biologiques dont la demande ne cesse de croître sur le marché européen est un créneau porteur pour la filière mangue du Mali. Dans le cadre de la diversification des produits de la filière mangue du Mali, depuis 2001, un certain nombre d'acteurs se sont lancés dans la production et commercialisation de mangues certifiées biologiques avec l'appui des projets techniques comme Helvetas, GREFA, Trademali, etc.

Cependant, la mangue biologique du Mali connaît quelques difficultés de mise en marché notamment l'absence de chaîne de valeur spécialisée en bio, le manque de professionnalisme, l'insuffisance de financement des acteurs et d'information sur les marchés, etc.

Cette étude est une contribution au développement de la chaîne d'approvisionnement mangue biologique du Mali. Elle analyse le marché européen de la mangue bio et dégage les perspectives à moyen terme. Ensuite elle propose des axes stratégiques d'amélioration pour le positionnement de la chaîne d'approvisionnement de mangue bio du Mali.

L'étude a été réalisée en trois phases : (i) L'enquête exploratoire (effectuée au Maroc) qui a permis de consolider les connaissances théoriques sur l'étude de la filière bio d'une manière générale et tester le dispositif d'enquête, (ii) l'étude des marchés de destination de la mangue biologique en Belgique, France et Pays-Bas. Dans ces trois pays les marchés de mangue bio ont été caractérisés et analysés pour présenter les perspectives, (iii) le diagnostic de la chaîne d'approvisionnement mangue bio du Mali et l'étude benchmarking1 en Afrique ont permis d'élaborer le plan de compétitivité2.

1 Le benchmarking est un outil qui permet de rechercher en permanence les meilleures pratiques en se comparant dans un domaine précis à un organisme faisant référence.

2 Un ensemble de mesures stratégiques à mettre en oeuvre pour renforcer la capacité de maintenir et accroître ses parts de marché sur les marchés internationaux.

2

Les résultats de ces différentes phases sont structurés en trois parties. La première partie présente brièvement le Mali et traite les questions liées à la généralité sur la mangue biologique et les marchés de destination. La seconde partie fait le diagnostic actuel de la chaine d'approvisionnement mangue biologique du Mali, étudie celle du Burkina Faso pour en tirer des leçons positives. Quant à la troisième partie, elle définit un plan de compétitivité à travers des axes d'amélioration en rapport avec le produit, les acteurs, le management et la destination géographique.

1. Objectifs

Les objectifs de cette étude sont de : 1.1 Objectif général

Contribuer à l'amélioration de la compétitivité et de la mise en marché de la mangue biologique du Mali par l'élaboration d'un plan stratégique de compétitivité.

1.2 Objectifs spécifiques

Analyser la chaîne de distribution de la mangue biologique des marchés de destination (Europe) afin de dégager les perspectives,

Faire un diagnostic de la chaîne d'approvisionnement mangue bio du Mali,

Réaliser un benchmarking concurrentiel au Burkina Faso permettant de déceler les écarts de compétitivité,

Formuler des stratégies de compétitivité à partir des résultats du diagnostic de la chaîne d'approvisionnement de la mangue bio du Mali et de l'étude benchmarking.

2. Hypothèses

La production biologique est un mode d'agriculture qui a la particularité de ne pas utiliser les produits chimiques de synthèse et est respectueuse de la protection de l'environnement. Les marchés internationaux de mangues biologiques sont donc régis par des conditions d'accès spécifiques et des mécanismes de fonctionnement particuliers.

Le Mali a un potentiel de production de mangues d'environ 200 mille tonnes par an. la filière mangue conventionnelle avec ses atouts et faiblesses a connu pendant ces dix dernières années quelques progrès. Cependant, le segment de niche mangue biologique tarde à suivre la dynamique enclenchée par la filière mangue conventionnelle du Mali.

Certains pays, en termes de production de mangues et d'exportation sont mieux positionnés sur le marché de niche mangue bio que le Mali. Ces pays ont réussi à développer des politiques et stratégies pour promouvoir la production et l'exportation de mangues bio.

Vu la performance commerciale de certains pays concurrents, si le Mali ne fait rien en termes de formulation et de mise en oeuvre de politiques afin d'améliorer la compétitivité, il n'augmentera pas sa part de marché, pire, il en perdra au profit de ses concurrents.

3

3. Méthodologie

La méthodologie de l'étude a été conçue en quatre phases.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)