WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Réalisation d'un espace collaboratif de partage d'informations d?un milieu rural en ligne: cas du groupement de Kaniola par Facebook

( Télécharger le fichier original )
par Emmanuel BIRHASHWIRWA
Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu/ISP-Bukavu - Licence en Informatique de Gestion  2015
  

précédent sommaire suivant

0.3. HYPOTHESES

Le professeur TSHUND'OLELA (2011-2012) note que les hypothèses sont des propositions de réponses aux questions qu'on se pose dans la problématique, et « des solutions provisoires dont il faut vérifier la valeur, des solutions provisoires qui servent de fils conducteurs ». Ainsi, les questions ci-haut posées ont conduit aux hypothèses suivantes :

Ä Pour réussir à connecter la population du groupement de Kaniola sur le réseau Facebook, et spécialement sur notre Page, il suffirait d'offrir une petite formation à la technologie Facebook, et la disposition pour chacun d'un petit téléphone de marque Itel (Itel it5120) pour ceux-là ne pouvant pas disposer de téléphones de haut niveau (High-Phone).

Ä Pour lutter contre le piratage des arnaqueurs de notre Page, il suffirait que nous en soyons nous-même administrateur principal pour que nous ayons l'accès à la validation, au toilettage et à la crédibilisation des informations y postées.

Ä L'outil de travail collaboratif en ligne contribuerait à l'émergence d'une intelligence et information collectives lorsque le collectif est informé de l'importance de celui-ci et accède à ses offres.

0.4. ETAT DE LA QUESTION

Nous ne dirons pas avoir inventé la roue dans la rédaction de cette étude, mais nous nous appuyons dans une certaine mesure aux études d'autres chercheurs ayant déjà, d'une manière ou d'une autre, pensé à ce sujet d'étude. De coutume, avant de développer toute hypothèse de recherche, il est d'abord important de faire l'état des lieux de l'étude en question. Faire exactement l'état de la question consiste à s'interroger par la question suivante : Quels sont les travaux qui ont été produits et/ou publiés en relation avec notre sujet d'étude, et en quoi notre réflexion va-t-elle s'en démarquer dans notre sphère d'étude ?

 Afin de mener à bien notre problématique, nous faisons remarquer qu'il n'y a pas des travaux scientifiques du domaine de partage, ni de gestion, ni de promotion des informations dans les milieux ruraux par un réseau en ligne dans le groupement de Kaniola. Toutefois, dans cette contrée, certains auteurs - à l'exemple de - MAMBO (2011-2012), MUGISHO (2008-2009) et RUGENDABANGA (2006-2007) ont pu respectivement parler de Kaniola dans leurs travaux. Ces travaux sont intitulés, d'abord (pour Mambo) : « La problématique de l'analphabétisme des filles dans les paroisses rurales de l'Archidiocèse de Bukavu : cas de la Paroisse Reine de Tous les Saints de Kaniola en RDC ». Ensuite (pour MUGISHO) : «Impact des exactions des bandes armées sur la vie socio-pastorale de la famille : cas de la Paroisse Reine de Tous les Saints de Kaniola/Archidiocèse de Bukavu RDC » Et, enfin - « Les rébellions et les groupes armés en chefferie de Ngweshe (1996-Avril 2007) » (pour RUGENDABANGA).

Toutefois, aucune de ces études n'a touché l'aspect de la gestion et du partage des informations sur Kaniola. Quant à nous, nous avons pensé sur un cadre pour informer le monde en temps réel sur la situation à Kaniola afin que les responsabilités soient établies à différents niveaux. Cette étude aborde certaines actualités de la Société du savoir, caractérisée par l'information. En effet, nul n'ignore que la maîtrise de l'information est un phénomène important dans toute société humaine sérieuse. Cette maîtrise doit être considérée comme un besoin vital au même titre que l'eau et essentielle comme l'électricité. Ainsi, notre travail est original dans le sens qu'il veut offrir à l'humanité une image plus authentique du groupement de Kaniola pour son développement durable via les informations partagées grâce au réseau social « Facebook ». Aujourd'hui, les nouvelles technologies accordent une large place à l'humain, à l'internaute qui peut réagir, contester, féliciter, réprimander ... à son bon vouloir et sur la plupart des supports. De ce fait, l'originalité de ce travail naît de sa problématique abordant un problème réel observé à Kaniola et auquel il faut des solutions en créant une interface publique en ligne sur le réseau social « Facebook ».

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.