WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'armagnac, un produit d'avenir?


par Floran Bayle
Université Paul Cézanne - Aix-Marseille III  - Institut d'études politiques 2007
  

précédent sommaire suivant

2.2.1.4 Une image gasconne de festivité et convivialité

L'ambition de travailler autour de l'environnement Sud-ouest dépasse le simple aspect patrimonial. Il existe encore la fête de l'Armagnac à Labastide-d'Armagnac, les écomusées ou le développement d'un tourisme artisanal pendant la distillation. Ces activités marginales sont plutôt destinées à ancrer l'Armagnac dans la vie locale qu'à améliorer l'image de l'Armagnac. « Bienvenue au pays du bien vivre » s'ajoute sur les campagnes d'affichage. Le Gers bénéficie surtout d'une image positive auprès des populations âgées. Selon un classement des départements français où l'on vit le mieux réalisé par L'Express84, le Gers n'est plébiscité que par les seniors. Cette communication ne doit-elle pas être centrée autour de thèmes plus porteurs nationalement que la fête du village ou la tauromachie. Nous pensons qu'il est plus pertinent d'utiliser une image plus dynamique comme celle du rugby, sport en pleine ascension médiatique et fort pratiqué en Armagnac, que « les bonnes valeurs de la campagne » pour cibler le segment des jeunes travailleurs urbains. En novembre 2006, à l'occasion de la rencontre au sommet du

82 ROSEN Emmanuel, «the anatomy of Buzz, How to create Word-of-Mouth marketing», Doubleday, octobre 2000

83 LEBRUN Caroline, « La vodka fait fureur », 01men, 18 janvier 2007

84 Pierre FALGA, Michel FELTIN, »Le palmarès 2006 des départements heureux » in L'Express, 11 novembre 2006

64

championnat de France de rugby Stade Français/ Biarritz, 10 maisons avaient organisé une rencontre avec une centaine de professionnels85. L'Armagnac n'est guère associé aux « férias » du sud ouest, il ne peut non plus y communiquer avec des moyens conséquents. L'expérience des fêtes de Vic-Fezensac, (événements mineurs en comparaison à celles de Bayonne ou de Pampelune et situés hors saison touristique), montrent des limites auprès du jeune public plus sensible au marketing qu'à la qualité.

En terme de lieu de production agricole la Gascogne bénéficie d'un prestige, il ne faut pas le confondre avec l'environnement géographique qui, en dehors des zones côtières, n'est guère attrayant pour les jeunes populations. L'utilisation abusive de cette image d'une Gascogne festive semble d'autant plus tronquée que l'Armagnac n'est pas la boisson des jeunes au sein même de l'appellation.

2.2.2 Une communication complémentaire

L'aperçu des communications réalisées par le BNIA ne doit pas faire oublier qu'il ne s'agit que d'un aspect de l'ensemble de la communication. Le BNIA n'est délégataire que de la « marque collective » Armagnac. Elle doit s'insérer dans deux logiques. D'abord, une logique purement commerciale, la principale, où elle n'est que l'aide collective aux acteurs individuels, les seuls à vendre le produit. Ensuite, s'est développée depuis vingt ans, une logique territoriale voire institutionnelle qui est marquée par une prise en main de la communication par les collectivités locales à propos des produits locaux afin de promouvoir le tourisme et l'image de marque du territoire et de dynamiser les productions locales autour d'un label institutionnel.

précédent sommaire suivant